Débat du 24 mars 2019, « Que pourrait être une renaissance philosophique ? », animé par Gunter Gorhan.

1 comment

Posted on 27th mars 2019 by Carlos in Uncategorized

Le Temps passe vite, et n’attend personne, sinon dans ses griffes… Ainsi, nous essayons d’y échapper, créant des activités, intellectuelles, pratiques ou ludiques, comme les échecs, les cartes, ou les mots croisés, le long de la semaine, jusqu’au terme du mois…, ou des années !!!! Parfois, il nous surprend, avec des événements culturels, comme la grande exposition ‘Toutânkhamon’, à partir de ce week-end, à la Villette, l’affluence s’annonçant ‘record’, d’autrefois, la crainte d’un cyclone, tel celui du Mozambique, qui aurait fait plus d’un millier de morts, laissant craindre des épidémies, en sus. Plus prêt de nous, une ‘marée noire’ sur les côtes françaises, par exemple, serait à envisager, suite au naufrage du paquebot ‘Grande America’, le 14 mars dernier, ou de nouvelles dévastations, provoquées par des groupuscules, tels les ‘Gilets Jaunes’, sur les Champs Elysées, à Paris, Bordeaux ou Montpellier, laissant ainsi prévoir, le renforcement de l’arsenal répressif, afin de défendre des lieux stratégiques ou artistiques du pays. Théresa May aurait obtenu un report du Brexit, jusqu’au 12 avril, et l’armée est appelée pour le 23, afin de défendre des Salons à des fins commerciaux, industriels, agricoles, ou ludiques, qui ont lieux dans des hôtels de luxe, formes mondiales de la Procrastination, voire, une joyeuse fête d’anniversaire, un mariage, ou un décès inopiné.

Le fait est que, arrivé, donc, le dimanche 24, les amoureux de Sophie, se sont trouvés au Café, les « TURBINES@ », afin de, au cours d’un débat, tiré d’une dizaine de propositions, et animé Gunter Gorhan, répondre à l’interrogation qui leur était adressée, en l’occurrence, « Que pourrait être une renaissance philosophique ? »,

Etrange question !!! Cela évoque une révolution, ou l’espoir d’un retour de quelque chose qui devrait advenir…, face à une philosophie atrophiée, supposée endormie ? ‘Hâtons-nous de rendre la philosophie populaire », conseille Diderot. Quelle pourrait être, alors, sa vraie nature ? Une renaissance dans le sens historique ? Semblable à une vague de la pensée,  qui échapperait à la philosophie traditionnelle ? Laquelle ? Modes de vie différents, selon l’argent, l’entourage, ou la richesse intellectuel que l’on a ? Après le ‘Philos’, le ‘Logos’, ou le ‘Mythos’ ? Double, à la fois, interrogatif et dualiste, le dubitatif soucis intellectuel semblait se trouver dans un dramatique état d’incertitude, faisant appel au secours !!!

Et pourtant, vaillant, le public a trouvé les réponses qu’il jugeait adéquates, telles que, ‘la renaissance est comme une vague qui échappe à la philosophie’ ; ‘modes de vie différents, selon l’argent que l’on a’ ; ‘j’écoute des individus, pas des ‘on’’ ; ‘la classe dominante, ça n’existe plus’ ; ‘l’oiseau fait son nid, puis, les d’autres naissent et grandissent’ ; ‘si le vieux monde ne meurt pas, le nouveau n’arrive point’ ; ‘la philosophie consiste dans le besoin d’une nouvelle idéologie’ ; ‘ici, il ne s’agit pas de nous, mais de l’autre’ ; ‘en Angleterre c’est une troisième étape, je pense’ ; ‘obéissante, la parole vient de très loin, je dis ‘je’ ’’, ‘il y a une continuité entre les deux’, ‘renaissance, c’est renaître’, ‘renaissance c’est connaître !’

Puisque TOUT a une fin, Gilles versifia l’événement, et le peuple philosophe se trouva dehors, raccommodant les points restés en demeure….

Plus tard, un Ciné-Philo a eu lieu, à l’Entrepôt, le film étant « The Raft », (Le Radeau), récit d’une expérience de 1973, dans le but d’étudier les origines de la violence !!!

:) Dans la vie tu as deux choix, le matin !!! Soit tu te recouches pour continuer tes rêves, soit tu te lèves, pour les réaliser !!!!

Carlos

Débat du 17 mars 2019 : « L’écologie est-elle un humanisme ? », animé, aux TURBINES, par Daniel Ramirez.

1 comment

Posted on 20th mars 2019 by Carlos in Uncategorized

Le Monde ne cesse de tourner, obéissant, par là à sa destinée, physique, tandis que ses habitants créent les activités les plus diverses, afin d’occuper son esprit ludique ou curieux. C’est ainsi que, au cours de la semaine écoulée entre le lundi, 11, et le samedi, 16 mars… ont eu lieu le crash d’un Boeing 737 d’Ethiopan Airlines, causant 150 morts, peut-être dû à une mauvaise conception des logiciels de bord. Par ailleurs, en Algérie, Bouteflika renonce, finalement, à un cinquième mandat présidentiel, sans, pour autant quitter le Pouvoir, malgré la révolte des citoyens, tandis que le ‘Brexit’ se trouve toujours dans l’impasse, ce qui complique les futures élections européennes. A ces désagréments, il faut ajouter l’attentat en Nouvelle Zélande, où, un terroriste d’extrême droite, d’origine australienne, a tué 50 musulmans et fait des nombreux blessés, dans deux Mosquées du pays. Chez nous, les ‘Gilets-Jaunes’, sont devenus noirs, dévastant, sauvagement, tous les magasins des Champs-Elysées. Côté positif, des Jeunes-gens se sont mobilisés, sur toute la planète, en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique.

Le 17, survenant dans la foulée, le dimanche, donc, les amoureux de Sophie se sont rencontrés dans le CAFE’ des TURBINES@, puisque « Les Phares » sont toujours en travaux, afin de dépiauter, la colle qui leur était donnée, rien de moins que « L’écologie est-elle un humanisme ?», au cours d’un débat, animé par Daniel Ramirez.

Du grec« oikos », (maison), plus le « logos » (science), le concept d’ ‘écoumène’, qui désigne la relation de l’humain à son milieu. Pour ce qui est de lhumanisme, va-t-on savoir… (du latin « humanus »), ce serait ce qui est propre à l’Homme, sensible à la pitié, empathie, et compréhension de l’autre, donc. Ce mouvement est issu de la Renaissance, et se trouve caractérisé par un retour aux textes anciens, comme modèle de vie et de paix.

Les langues se délièrent et, de gauche à droite, du fond à l’avant de la salle, chacun a pu donner son avis, qui affirmant que… ‘la Manif d’hier était une parodie’, ‘Rafael Enthoven est d’avis que la Révolution s’enracine dans l’esprit de Descartes’, ‘l’écologie est un Humanisme’, ‘au-delà de 3000 mètres de profondeur, on ne sait pas ce qui existe, en tant que diversité’, ‘le Prix Nobel de la Médecine est un neuropsychologue qui étudie le comportement des abeilles’, ‘l’Humanité est pareil à un Homme, tout seul’, ‘un esclave initié à la récolte des cacahuètes’, ‘le combat des Ourses est un chauvinisme de la condition humaine’, Foucault estimant que ‘l’on est plus que l’on ne croit’, et ‘l’on doit vivre, à tout prix’ ! Puis on a ajouté que ‘L’Homme doit être sauvé !!’ Entre temps, le micro se nie :-( , puis, le débat poursuit, avec la conviction énoncée que ‘si l’on a des convictions, il faut s’en servir’, que ‘l’écologie est une bien-pensance’, ‘480 milliards de bouteilles vides, se trouvant à la dérive, dans tous les océans, dans les sous-sols des déchets nucléaires’… ‘on transforme un quart de la Planète en poubelle, et nous voilà, des Hommes suicidaires !!!’ Puis, on a poursuit, ajoutant qu’‘Il faut plus que l’humanité pour que l’écologie marche.’ ‘

L’Humanisme, c’est l’idée de l’homme au centre de l’univers, ayant, pourtant, le souci de son amélioration morale.’ ‘L’Humanisme met l’homme au-dessus de tout, alors que l’écologie lui redemande de se mettre au coeur de la nature.’…

Puisque TOUT a une fin, Gilles y ajouta sa note poétique et, après quelques sursauts de pure forme, nous nous sommes trouvés dehors, bénéficiant de la générosité du soleil !!!!

:-) C’est l’histoire d’une planète bien-portante, qui rencontre une planète très malade :

- Qu’est-ce qui t’arrive, ma pauvre ?

- Ne m’en parle pas, j’ai attrapé l’Humanité !!!

- Ahhh, ça va !!! Ce n’est rien ! J’ai déjà eu ça. Ca disparaît tout seul !!!

Carlos

Le 17 mars 2019, le débat sera animé par Daniel Ramirez.

0 comments

Posted on 14th mars 2019 by Gunter in Uncategorized

A cause de travaux de rénovation, les Phares déménagent au café les Turbines au 21, rue Turbigo, Paris 2ème, métro Etienne Marcel (mêmes horaires) ! Réouverture des Phares, le 31 mars 2019.

0 comments

Posted on 13th mars 2019 by Gunter in Uncategorized

Débat du 10 mars 2019 : « Représenter et non supplanter », animé par Eric Zernik.

1 comment

Posted on 12th mars 2019 by Carlos in Uncategorized

« Le Temps, le Temps, le Temps n’est rien d’autre, … le tien, le mien… », dit la chanson… Or, au cours de la semaine, allant du lundi 4, au dimanche 10 Mars 2019, pas mal d’événements, plus ou moins sensibles, ont eu lieu de par le monde, tel l’attaque des derniers bastions de Daesch, en Syrie et, plus près de nous, des terribles incendies, en Espagne, malgré l’hiver. Du point de vue politique, Carlos Ghosn fut mis en liberté conditionnelle, au Japon, après le paiement d’une caution de 8 millions d’Euros, tandis que, plus près de nous, avait lieu la collecte de dons, ainsi que de denrées alimentaires, destinées aux ‘Restos du coeur’, et un dernier défilé posthume fut réservé à Karl Lagarfeld, à la Fashion Week. Par ailleurs, les Surveillants de Prison se révoltent, demandant de meilleures conditions de travail et de protection, après l’attaque terroriste à Condé-sur-Sarthe, où deux d’entre eux ont été blessés. Le Cardinal Barbarin, annonce sa démission, une fois condamné à six mois de prison, avec sursis, pour non dénonciation de crimes pédophiles… Puis, tandis que les vacances scolaires se terminaient, la ‘Journée de la Femme’ était célébrée, partout, dans le monde.

Arrivé, enfin, le 10 mars, les PHARES étant en remodelage, les amants de Sophie se sont trouvés au Café « Les TURBINES @», afin de dépiauter le sens de la péremptoire, aussi qu’étrange affirmation, en deux mots : « Représenter, et non Supplanter !!! », au cours d’un Débat, animé par Eric Zernik.

Qu’est-ce que REPRESENTER ? Du latin ‘repraesentare’, cela veut dire, rendre perceptible, décrire, évoquer… SUPPLANTER, également du latin, ‘supplantare’, signifie ‘renverser’, par un ‘croc-en-jambe’, par exemple, prendre la place.

Où voulions-nous en venir ? Certainement ‘nulle part’…, mais, courageux, les ‘fous de Sophie’ se sont démenés pour arriver ‘ailleurs’.

C’est ainsi que furent évoqués les termes qui renvoient à ‘autre chose’, du genre « ‘bleu, blanc, rouge’, équivalant à ‘France’ » ’, ou de « Berlioz, une Symphonie », le retour à l’immédiateté, tel Miguel Benasayag, clamant : « lorsque je me gratte le cul, je suis présent dans ce grattage !!!! », ainsi que « Il faut un temps pour le travail, un temps pour la famille, et un temps pour la citoyenneté » (selon des paysans sous Mao) …, voire, « je me sens représentée, comme, actuellement les ‘gilets jaunes’ », ou dans « l’art théâtral, à la façon de Depardieu, qui touche l’universel ». Puis, d’autres étaient étonnés du fait que « les témoignages soient toujours les mêmes », « Il faut séparer ce qui concerne le constat, et qui nécessite des techniciens, de ce qui concerne la prise de décision », ou que «le système de votation, revienne au ‘choix d’un ‘représentant », « en Démocratie, chacun a son avis », « on n’est jamais sûr que le pouvoir ne corrompe point ; ce n’est qu’un autre style de vie, pour une certaine période !!!», puis, « Je vois venir, là, le refus des élites, alors que la Démocratie irradie sur toutes les catégories sociales », « La représentation peut-elle se faire sans supplantation ? », « La représentation a besoin d’un certain niveau de transcendance », « dans le rapport entre représenté et représentant, ce sont les médias qui font le lien et on ne sait pas d’où ils parlent », « La démocratie ne serait-elle pas l’art de ne pas avoir raison ? »

Après le poème de Gilles, et quelques convulsions finales, la salle se désemplit, car il faisait très beau, dehors, et chacun repartit vers là, d’où il était venu !!!

:-) Le Candidat à une élection visite une Maison de Retraite. Devant les photographes, il fait la bise à une petite grand-mère, et lui demande :

- Vous allez bien, Madame ? On s’occupe bien de vous, ici ?

- Oui ! Oui ! Tout va très bien !!!

- Et vous savez qui je suis ?

- Non ! Mais faites comme moi, allez à l’Accueil, ils vous le diront !

Carlos

Débat du 3 mars 2019 : « Qu’en est-il de notre capacité, à prendre notre part de responsabilité, dans la situation actuelle ? », animé par Nathalie Berleux.

6 comments

Posted on 5th mars 2019 by Carlos in Uncategorized

Au cours de la semaine écoulée du lundi 25 février au 3 mars, pas mal de palpitants événements ont eu lieu dans le monde, tels, à Paris, l’ouverture du Salon de l’Agriculture, le fastueux Carnaval de Venise, en Italie, tandis que toujours dans la capitale, beaucoup d’eau a coulé sur la Seine, pour la joie des parisiens, ainsi que des touristes, heureux, d’une telle aubaine ensoleillée, sur les Péniches dérivant le long du fleuve.

Ceci dit, pour revenir à notre souci intellectuel, arrivé, donc, le 3 mars, le Café des Phares@ étant fermé pour rénovation des lieux, le peuple fidèle à Sophie s’est réuni, au café « Les Turbines @», afin d’examiner les différents aspects de, l’insolite question qui nous était posée : « Qu’en est-il de notre capacité à prendre notre part de responsabilité dans la situation actuelle ? », au cours d’un débat animé par Nathalie Berleux. C’est très chrétien, comme sentiment, le fait de vouloir prendre ses responsabilités, mais, il fallait donc, tirer au clair… quelle est situation présente, la distribution des obligations à prendre, ou à réparer, en cas d’une faute dommageable, commise au détriment d’autrui, et si, ayant désigné un Président de la République, ainsi qu’une Assemblée Législative, ne seraient-ils pas, à même de nous représenter ? N’oublions pas, que nous sommes TOUJOURS responsables de nos actes, qu’elle que soit la situation temporelle… ou géographique, mais enfin !!! Le biblique « Ce n’est pas moi, c’est mon frère », ce n’est plus crédible.

Le fait est que nous sommes au Printemps de l’année 2019, tous les oiseaux et hirondelles préparent leurs nids, et notre insouciance est saine, salubre, joyeuse,… heureuse. Le Futur nous sourit, en somme !!!

Etant entendu que (dérivé de ‘capax’, propriété de contenir), la « capacité » fait allusion à l’aptitude de retenir quelque chose dans de certaines limites, et que la « responsabilité » (issue de ‘responsum’, se porter garant), il ne nous reste qu’à savoir, quelle est la situation actuelle !!! Qu’en est-il, au fait ?

Le secteur de prise de parole fut partagé en trois et, la première à s’exprimer fit part de son étonnement à propos de ‘la nécessité d’un accord pour comprendre’. Puis, s’en suivirent les hâtifs jugements, tels que celui du ‘langage’, le racisme tenant à l’existence d’ ‘espèces inférieures’, y mêlant le ‘patriotisme’. Puis, vinrent ‘les Gilets Jaunes’ qui, agissant en toute impunité, cherchent des responsables, pour ‘le néant actuel’. Quelqu’un a appelé l’attention sur le fait qu’il y a deux porteurs de responsabilité : 1) Le PDG qui licencie la moitié de son personnel… étant donnée la possibilité de le conserver… Est-il responsable de la situation ? 2) Les ‘Gilets jaunes’ agissent en toute impunité, sans permis de la Mairie pour le faire. 3) Nous sommes tous des ‘gilets jaunes’ :-(

Puis, le débat se poursuivit, avec des interventions, telles que : ‘On cherche le Bien de la société, et on recycle Tout : le lin, la laine, le papier …, alors que dans les Magasins de Mode, si vous regardez l’étiquette, ça vient du bout du monde !!!’… et, ‘les bateaux qui traversent les océans font beaucoup plus de dégâts qu’une usine métallurgique!!!’, Coluche étant d’avis que ‘les gens riches sont méchants’!, ‘Des ‘médiums’ s’autoproclament médecins’, ‘mon mode de vie est en accord avec ma situation ‘… etc.

Au moyen de ses rimes, Gilles fit part de son interprétation de la ‘situation’… et, après quelques ajouts, qui brûlaient les lèvres, de ceux qui n’ont pas eu l’occasion d’en éteindre le feu… nous nous sommes trouvés dehors, le soleil, radieux, le remplaçant !!!

:-) Dans le gruyère il y a des trous.

Plus il y a de gruyère … plus il y a de trous.

Mais plus il y a de trous, moins il y a de gruyère.

Alors, plus il y a de gruyère…moins il y a de gruyère.

Carlos