Le débat du 22 juillet 2018 sera animé par Daniel-Philippe de Sudres.

0 comments

Posted on 16th juillet 2018 by Gunter in Uncategorized

Le débat du 15 juillet 2018 : « Les émotions collectives sont-elles toujours les mêmes ? » co-animé par Joseph Strich et Nadia Guemidi.

0 comments

Posted on 12th juillet 2018 by Gunter in Uncategorized

Le débat du 10 juillet 2018 : « Peut-on survivre sans amour ? », co-animé par Nadia Guemidi et André Stamberger.

1 comment

Posted on 5th juillet 2018 by Gunter in Uncategorized

Débat du 1er juillet 2018 : « La culture nous rend-elle plus humain ? », animé par Daniel Ramirez

2 comments

Posted on 3rd juillet 2018 by Carlos in Uncategorized

Au cours de la semaine allant du lundi 25 au samedi 30 juillet, 2018, pas mal d’eau a coulé sous les ponts de Paris, charriant Tout ce qu’elle trouvait sous son passage, tandis dans le pays, au sein des stades, les avenues et ruelles, se produisaient des événements singuliers, tels que des Expositions Artistiques, Religieuses, ou Intellectuelles, définissant un groupe particulier, par rapport à tous les autres, tels que la culture hellénistique ou de ‘masse’ (Presse, TV, et autres activités, comme celles dédiées aux micro-organismes, culturalisme, ou musculation, caressant l’esthétique corporelle, dite bodybuilding). Arrivé le dimanche, le désir de cajoler Sophie, amena les amateurs de philosophie pour mijoter des réponses à la colle qui leur était proposée  au Café des Phares@, au cours d’un débat qui, animé par Daniel Ramirez, avait pour thème le sujet, un thème, apparemment du BAC, traité autour d’un ‘Babyfoot’ » : « La Culture nous rend-elle plus humains ? »

Culturerendrehumains !!!

La Culture peut être entendue comme soin de la terre (Agriculture), étendue de cultures (Plantation)… ou bien une Formation, scientifique, philosophique, encyclopédique, ou générale ; la transmission, en fait, de connaissances, dans une société donnée.

Nous rend-elle plus humain ?

Rendre, du latin, restitutio = rétablissement, réparation, faire revenir quelque chose, à son légitime propriétaire !!! Restitution !!!

Humain = élément signifiant ‘hom (ia), ce qui est propre à l’Homme, (des êtres terrestres).

C’est-à-dire, le fait d’avoir des plus ou moins grandes connaissances, ferait de nous des êtres plus ou moins aimables, affables, attentionnés… Pourquoi pas !!!

Entourant un jeu de ‘Babyfoot’, les participants ont essayé d’amener des billes pour l’élaboration d’une pensée conséquente, les uns disant que… d’autres affirmant que,… essayant d’amener des arguments logiques afin de construire un Tout rationnel !… Ainsi, il fut dit que  ‘Goebbels, et les Nazis étaient déjà de cet avis, alors que l’Allemagne était, à ce moment, un des pays les plus cultivés,  et il l’a démontré, donnant à l’Europe des génies, tels que Goethe, Schubert, ou Bach, enrichissant, ainsi, la Culture et les Beaux Arts !!!

Il fut ajouté que « la culture ne dépend pas, des études que l’on suit, mais de ceux qui lui prêtent vie », faisant remarquer que « la ‘culture’ est un concept agricole, nécessitant les actes de ‘semer’, ‘arroser’, ‘étayer’, ‘cueillir’, ‘tailler’, ‘élaguer…, et donnant à savoir que « ‘humain’, peut être considéré, aussi bien substantif que adjectif ». On a fait « appel à, Hannah Arendt, Rousseau, ainsi qu’au ‘Procès de Nuremberg’, et aux vœux que Simone Weil (la philosophe), Picasso, et le Breton rentrent, eux aussi, au Panthéon… ».

Pas pressé de m’y trouver aussi, je me suis approché du côté de la sortie, où un soleil radiant faisait du jour, une merveille, alors que, de ses rimes, Gilles mettait un terme à la Cogitation commune, confrontant les êtres aux connaissances plurielles  puis, après quelques balbutiements de pure forme, nous nous sommes mis au frais… du dehors. Là, étaient âprement données les dernières retouches à des pensées encore mal ébauchées, en lançant des regards, imprécis, vers les êtres fugitifs qui traversaient le parvis.

J Avis du gardien de maison :

« N’oubliez pas !!!! Changement de code, ce lundi !!! Si PROBLEME, composez l’ANCIEN !!! »

Carlos

Débat du 24 Juin, 2018: « Comment penser la relation médecin/malade? », animé par Bruno Leucoris et Christophe Baudet.

1 comment

Posted on 28th juin 2018 by Carlos in Uncategorized

La fièvre du Mondial de Football, atteignait des degrés assez inquiétants,
sur la Planète entière, tandis que d’autres lieux du vieux monde, faisaient face à d’importants problèmes, aussi bien politiques que économiques, voire climatiques, tels ceux qui préoccupent les USA (Google et Amazone), ou qui enragent la Chine, appliquée à vouloir contrôler la Mer Adriatique, tandis que Téhéran aurait l’oeil sur la Méditerrannée.
Faisant abstraction de Tout ça, arrivé le dimanche 24 Juin, 2018, les amants de Sophie, se sont trouvés au Café des Phares@, afin d’éclaircir leurs idées, à propos d’un rapport intime, c’est-à-dire: « Comment penser la relation médecin/malade?», au cours d’un débat animé, conjointement, par Bruno Leucoris et Christophe Baudet!
Faut-il en faire une Maladie? Je dois dire que, avant d’être, éventuellement jugé « Malade», celui qui consulte, est un simple ‘Patient’ qui, une fois examiné, peut être considéré en bonne santé, état précaire, ou aux abois, dans le pire des cas :-(
Mais, enfin… Qu’est-ce qu’un Médecin? Qu’est-ce qu’un Malade?
Du latin ‘Medicus’, il s’agit du titulaire du diplôme de médecine, et qui exerce un tel métier.
Malade, également du latin, ‘Male habitus’, correspond à l’état  de celui dont la santé est précaire.
La première idée qui m’a traversée l’esprit, fut le cas du « Malade Imaginaire», de Molière, dont l’intention est d’être soigné, cajolé, bichonné!!!
Pourtant, avides de s’exprimer, les participants n’ont pas mâché leurs mots, et c’est ainsi que fut de  rechef évoqué le cas du ‘Sida’ (1981), la Loi Kouchner (1950), tout citoyen ayant droit à se faire soigner, et des enfants à être protégés!!!
La devise de la France: ‘Liberté, Egalité, Fraternité’ n’a point été oubliée, ni le rapport Médecin, Malade, Médecine!!!, ainsi que l’Expert, ou le ‘Kairos’, dieu du ‘moment approprié’, opposé à ‘Chronos’, divinité du ‘temps en général’. Puis, les aspects psychologiques, de la relation ‘malade/médecin’ furent, de même, évoqués, ainsi que ‘l’esprit, lui-même, autonome’, et ‘le retour du refoulé’, voire, aussi, l’appel au ‘Docteur Knock’, de Jules Romains, ‘le déterminisme’, le cas du ‘dominant/dominé’, ou même, ‘l’usine à soigner’ (pourquoi pas).

De ses rimes, Gilles a eu raison de Tout et, après quelques balbutiements de pure forme, un terme fut mis à l’exercice.

:-) Un jeune médecin cours, réjoui, vers son père, lui annonçant:
- Papa! Papa! Ca y est!!! J’ai guéri mon patient!!!
- Et maintenant, lui répond le géniteur, de quoi vas-Tu vivre?

Carlos

Le débat du 17 juin 2018 : « Avons-nous encore besoin de maîtres à penser », animé par Claude Grognet.

2 comments

Posted on 13th juin 2018 by Gunter in Uncategorized

Le débat du 10 juin 2018 : « Que faut-il penser du pouvoir de séduction ? », animé par Gunter Gorhan.

2 comments

Posted on 6th juin 2018 by Gunter in Uncategorized

Débat du 3 juin 2018 : « Peut-on innover sans cesse ? », animé par Irène Herpe-Litvin et Michel Turrini.

2 comments

Posted on 3rd juin 2018 by Carlos in Uncategorized

Si le temps, atmosphérique, est capricieux, l’événementiel ne l’est pas moins, car nous, le personnifions, la durée agissant, dès lors, sur la réalité des choses. C’est ainsi que la semaine, allant du lundi 28 mai, au samedi 2 juin, fut consacrée au ‘Numérique’, aux ‘Soldes’, ‘Concerts’, de Philharmonies et de Jazz, le dollar étant en hausse, par ailleurs, le trio Michel Portal, Emile Parisien et Vincent Peirani s’étant produit à la Maison des Océans (Paris 75).  Il y a eu du Jazz, aussi, à Saint Germain des Près, Tony Allen s’exhibant à Nantes, tandis qu’à Nice, avait lieu la première Nuit du Blues, les 1001 Nuit du Jazz créole, dans la Capitale, et encore Jazz en fête à Vitrioles, Laurence Santiel se manifestant, lui, à l’Institut du Monde Arabe… Puis, coté ragots, un chirurgien dément que Mozart fût alcoolique, ce qui, picoleur ou pas, ne change rien au sujet de son génie, ni de sa renommée.

Tranchant avec ces ‘cancans’, le peuple philosophe s’est trouvé au Café des Phares@, afin de répondre à taraudante question : « Peut-on innover sans cesse ? », au cours d’un débat animé par Irène Herpe-Litvin, et Michel Turrini.

Tout compte fait, ‘Innover’(du latin, ‘innovare’), signifie, introduire quelque chose de nouveau, dans un domaine particulier, précisant que ‘la nature n’innove point ». Peut-on, dès lors sans interruption, s’y exercer, ou dépend-il de l’Inspiration ? Qui, ou quoi, s’y opposerait ?

Les langues se sont déliées, les uns prétendant qu’‘il s’agit-là, de créativité’, ‘que cela dépend des dons que l’on a’, ‘au début, il y avait le vélo, puis vint l’auto’, ‘‘sans cesse’, c’est l’infini, par rapport à l’innovation’, et la réponse est ‘non’’, ‘‘Rénover’ serait plus intéressant, ‘Innover’, plus pertinent’’, ‘On est dans le paradoxe’… Puis, fut ajouté que ‘‘le progrès’ est le CD, car cela ne se raye pas’, qu’il’ ‘faut faire la différence entre ‘oui’ et ‘non’, donc, éclaircir’, ‘les Lois de la Nature sont invariables’, ‘‘Rien faire’ peut être innovant’’, ‘On se réfère à la Lune, comme ‘nouvelle’, alors qu’il s’agit toujours de la même » J…

La formulation de la question fut mise en doute… ‘‘dit-on’, ou ‘doit-on ?’, faut-il dire ? La création engage son semblable’’, ‘ La relativité, due à Einstein, n’est pas exacte !!!’ La ‘Brève Histoire du Temps’ (Stephen Hawking), est un reproche fait aux philosophes, car il y a changement de Temps ». Il fut ajouté « qu’il faut établir la différence entre ‘innovation’ et ‘mouvement’, dans la nature, dans les étoiles, l’apparition de la vie… »… « Pas de Lumière, et la Lumière fut »…

Le temps de cogitation paraissant avoir atteint son objectif, Gilles, ajouta sa note poétique à l’ensemble de l’Objet intellectuel créé puis, après quelques appoints de pure forme, tout le monde a cédé à l’appel ensoleillé du dehors, et la lumière fut !!!

J

« Le Temps, le Temps n’est rien d’autre/

Le tiens, le mien, celui que l’on veut nôtre/

Avec lui leTemps, va… Tout s’en va…/

Le Temps passé !!! Celui qui va naître…/ »

Carlos

Un Café philo; pour qui? Pourquoi?, animé par Christophe Baudet.

5 comments

Posted on 28th mai 2018 by Carlos in Uncategorized

« Rien ne se perd, rien ne se crée, Tout se transforme !!! » C’est ainsi que, au cours de la semaine s’écoulant du lundi, 21, au samedi, 26 Mai 2018, bien des grèves et des manifestations à caractère politique, ainsi que des ‘start up’ ont eu lieu en France, alors que Porte de Versailles s’ouvrait une importante Exposition de ‘matériel agricole, et le Président de la République, Monsieur Macron, sollicitait, de la part des citoyens, un vrai engagement politique. Côté Sport, le 21 mai,  Roland Garros (Paris) offrait, aux amateurs de Tennis, sa XVIIème édition  du fameux Tournoi. Si l’on y ajoute le Ciné Concert, porte de Versailles, cela pourra enjouer la capitale, à la suite du Défilé de 60 organisations Syndicales protestant contre la politique gouvernementale.

Fermes, sur leurs appuis, le 27 mai, les ‘Amants de Sophie’, se réunissaient au Café des Phares@, afin de décortiquer la ‘colle’ : « Un Café-philo ! Pour qui ? Pour quoi ? », choisie, à l’occasion,  par l’animateur du jour, Christophe Baudet.

Mais,… afin de nous ôter le doute, voilà que les participants présents cherchèrent’ à éclairer notre lanterne !!! Avançons, donc, dans la quête !!!

Un Café, on sait ce que c’est ! Un lieu convivial, que le public recherche, afin de lire tranquillement son journal, se questionner sur les problèmes qui se posent à la Société, faire son tiercé, ses mots croisés, parloter avec son voisin, sur la politique, ou le temps qu’il fait !!!

Le Café-philo, c’est la même chose, sauf que, depuis Marc Sautet (créateur de l’événement), suivi par Pascal Hardy et les animateurs qui se sont succédés, ont inspiré d’autres  établissements de même vocation, et la pratique s’est répandue sur toute la planète !

Chaque dimanche matin, un ‘Sujet Philosophique’ y est, donc, choisi, parmi une dizaine d’autres propositions faites, afin d’y être dépiauté J, par, et devant le publique présent. Ce fut au Café des Phares@, place de la Bastille, où, autrefois, de vrais phares éclairaient la place et, depuis, la tradition veut que l’on perpétue l’événement, obéissant au même principe, comme s’il s’agissait d’une messe laïque.

Alors, les différentes pensées surgirent des divers cerveaux, avec les colorations les plus étranges !!! Y en a qui ont justifié leur présence, disant que c’était pour le ‘plaisir’, ‘échanger des idées’, ‘se décontracter’…

D’aucuns argumentaient, par ailleurs, ‘qu’il ‘s’agissait d’une entreprise à but non lucratif, et ceux qui y viennent, en ressortent plus intelligents…’ D’autres arguaient que ‘plus on discute, mieux on peut s’en sortir… mais que ce n’est pas sûr !!!’  D’autres, encore, que ‘c’était un plaisir’, ou qu’il s’agissait ‘d’un moyen pour faire avancer la société’… , voire, même, que  ‘c’est quelque chose d’utile, pour le Groupe’, etc., etc…

Sans état d’âme, l’heure d’en terminer a fini par se faire présente, avant même que Tout ne soit dit L !!!

… Puis Gilles, résuma l’Evénement en rimes, et nous revoilà, de nouveau, dehors, sous un accueillant soleil printanier !!!

J Un Bol et une Tasse sont devant l’évier !

- Je n’ai pas envie de plonger, dit le Bol. A chaque fois, je bois la tasse !!!

-T’as raison, répond la Tasse, Tu n’as jamais eu de bol !!!!

Carlos

Le débat du 27 mai 2018 : « Le café philo, pour qui, pour quoi ? »

2 comments

Posted on 24th mai 2018 by Gunter in Uncategorized