Oeuvrons 2020 !

0 comments

Posted on 21st janvier 2020 by Gunter in Uncategorized

œuvrons 2020 !

Œuvrons’, en 2020,

pour que Le futur  ne soit plus Le passé,
comme’- une  prise’, une  reprise du passé,
et Au Vent, Et Au Lien, du partage présent,
du Souffle de L’Esprit,
incarné Au présent,
cadeau  passé  _  présent,
soyons’, en Lien,  Les’ Artisans,

de ce partage _
des pages _
de Vie, dont nous sommes’ issus, dont nous sommes  tissu,
de ce tissage’,
Apprentissage _
du présent,
de L’À – venir, présent,
dont L’humain est’ issu, dont L’humain est  tissu,
Apprenti.e  sage’,
Apprends  tissage _ d’À – venir, des’ Ans,
passés, présents,
de ton’ ouvrage’, œuvrage,

« [ Vingt fois, sur le métier,
remettons notre’ œuvrage ! ] »,

du  Bois – l’eau, La matière dont’ on’ est’ issu,
et, L’âme’- à – tiers, esprit, incarné, dont’ on’ est  tissu,

Le souffle  _ L’énergie,
humaine’, où  L’âme’- agit …

en partage, en une  belle’ et rebelle’ Année 2020, en’ Acteur, et, en créActeur,
notre  fidèle’ rebelle’ Lien d’Amour d’Amitié,    serviteur Gilles

Le 19 janvier 2020, le débat sera animé par Daniel Ramirez.

0 comments

Posted on 15th janvier 2020 by Gunter in Uncategorized

Le débat du 12 janvier 2020 : « Le plaisir d’offrir n’est-il que pure générosité ? », animé par Nadine.

4 comments

Posted on 8th janvier 2020 by Gunter in Uncategorized

Le débat du 5 janvier 2020 : »Devons-nous, pouvons-nous et comment pouvons-nous revenir à une société artisanale ? », animé par Michel Turrini.

1 comment

Posted on 1st janvier 2020 by Gunter in Uncategorized

Anna Karina

0 comments

Posted on 27th décembre 2019 by Gunter in Textes |Uncategorized

Anna ___

Karina n’est plus, « j’sais pas quoi faire, qu’est – ce’ que j’peux faire,

j’sais pas quoi faire, qu’est – ce’ que j’peux faire,

j’sais pas quoi faire, qu’est – ce’ que j’peux faire »,

j’sais plus, « crie pas si fort …
j’écris ! » Jean-Paul, La Vie, L’Amour, La mort, À faire,

Ave Anna ! ___Frimaire’ 2019‘, Gilles Roca

« Pierrot Le fou » est Là, Godard, Bébel, sont Là, Anna,

sont toujours Là, toi, Vois – La, re – Vois – La ! Anna,

ses’ yeux Nouvelle Vague’ À L’âme, de fond, qu’elle’ entraîna,

La flamme, qu’elle’ dessina,

impressionna,

et, qui tourbillonna,

L’esprit qu’elle’ incarna’,

et, qui s’y Adonna,

Abandonna,

y fredonna,

y chantonna,

La belle persona,

qui fusait, AriAnna,

notre MariAnna,

frimousse’ ex machinAnna …

Ave Anna ! ___Frimaire’ 2019‘, Gilles Roca

Le débat du 29 decembre 2019, animé par Alain Glorian : « La philosophie face à la mort. »

1 comment

Posted on 26th décembre 2019 by Gunter in Uncategorized

Le débat du 22 décembre 2019, animé par pierreyves sur le thème : « A quoi sert-il d’être fou/folle dans ce monde si sage ? « 

1 comment

Posted on 20th décembre 2019 by Gunter in Uncategorized

Le 15 décembre 2019, le débat (10h – 11h45 !) sera animé par Bruno Leucoris et Christophe Baudet sur le thème : « Quel statut moral donner à la nature ? »

1 comment

Posted on 12th décembre 2019 by Gunter in Uncategorized

Le débat du 8 décembre 2019, animé par Daniel Ramirez : « Oeuvrons pour que le futur ne soit plus le passé ! »

1 comment

Posted on 4th décembre 2019 by Gunter in Uncategorized

Débat du 1er décembre 2019 : « La philosophie rend-elle heureux ? » animé par Nathalie Berleux.

1 comment

Posted on 3rd décembre 2019 by Carlos in Uncategorized

Après une semaine hivernale, peu joyeuse, la journée se présentait tristounette, et menaçante, mettant en cause tout projet de promenade, ou de voyage dans les forêts des alentours…, vues les inondations cauchemardesques et meurtrières dans le Var, ainsi que les Alpes Maritimes. Par ailleurs, la future réforme des retraites continuait de mobiliser contre elle, les intéressés, et renforçant le nombre de manifestants prévus pour la grande Grève du 5 décembre. En outre, 13 militaires français, engagés au Mali, dans une opération anti-jihadistes, ont trouvé la mort, provoquée par une collision entre 2 hélicoptères. Toutefois, les consommateurs, avides de bonnes affaires, se sont rués sur les offres pléthoriques du ‘black friday’, une mode du ‘vendredi noir’, venue d’Amérique, mais combattue par un certain nombre de citoyens, qui boycottent une telle frénésie de gaspillage, dangereuse pour la Planète. Par ailleurs, la ‘banque alimentaire’ a lancé sa collecte nationale, le 30 novembre quoique, cette année, les dons aient été en légère baisse.

Alors, pour recouvrer du poil de la bête, les enamourés de Sophie se sont retrouvés au Café des Phares@, afin de se frotter à la question de savoir si, par hasard, «  La philosophie rend-elle heureux ? », au cours d’un débat animé par Nathalie Berleux.

Un chagrin étant vite arrivé, pour n’importe quel motif, soit un accident de la route, un dépit amoureux, voire la mort d’un commis voyageur, il me semble que ce n’est pas le rôle de la philosophie, de récupérer les peines essuyées par les individus.

Néanmoins, assoiffés de bonheur, chacun y a mis du sien, afin de rendre intéressant, ce bout de temps. C’est ainsi que l’on a appris que ‘les uns y voyaient un moyen de remonter le moral’, bien que ‘heureux’, et ‘bonheur’ ne soit pas pareils !!! ‘Il y a là quelque chose de structurant’, ‘une thérapie de l’âme’, disaient les uns, ‘Je me méfie de celui qui questionne le questionnant’, ajoutaient les autres.

Puis, on a passé à ‘la compassion pour ceux qui se trouvent désorientés, comme Nietzsche, ou Castoriadis’, voire que, ‘en maths, 2+2=4 !!!’, ‘Ricoeur ne se contentait pas de vivre’, ‘il faut retenir deux choses : ‘relation qui mène au langage’, et ‘bonheur’/ ‘malheur’, et Joie’, ‘Badiou se queistionne : « comment vivre sa vie ? » ‘le Tueur se doit de tuer quelqu’un’, ‘c’est un signe d’aliénation’, qui mène à la ‘Prison’, ou ‘ venir ici c’est un peu comme aller à la Messe, quelque chose de rituel’. Quelqu’un ajouta que ‘fréquentant le Café des Phares, on a le sentiment d’exister’, ainsi que, ‘les philosophes sont heureux de faire de la philosophie’.

Il a été ajouté ‘notre besoin de consolation est impossible à rassasier’ comme le formule Stig Dagerman , et ‘la pensée pour Schopenhauer, qui ne baignait pas dans le bonheur’, ‘à quoi je sers ?’, ‘la philo, c’est avoir du coeur, est-ce que j’en ai ?’, puis, ‘Comment être heureux, dans une société qui court à sa perte’ ?

L’heure d’en terminer sonna la fin de l’exercice, alors Gilles en fit le résumé poétique et, après quelques ajouts de pure forme, tout le monde se trouva sous l’avare soleil du dehors…

:-) La paresse est l’habitude prise de se reposer avant la fatigue !!! Jules Renard.

Carlos