Le 21 janvier 2018, le débat sera animé par Bruno Lecoris et Christophe Baudet sur le thème : « Qu’est-ce que le don ? »

0 comments

Posted on 17th janvier 2018 by Gunter in Uncategorized

Débat du 14 janvier 2018:Est-il raisonnable d’aimer?, animé par Adrien Syed.

1 comment

Posted on 11th janvier 2018 by Gunter in Uncategorized

Faisant, constamment passer, notre demeure, la Terre, de la nuit au jour, la planète, flirte avec le Soleil, et partage le Temps en heures, hachées, elles, en minutes et même en secondes, se souciant peu des chutes de neige en Savoie, ou même dans le Sahara. Or, accompagnées de sérieux risques d’avalanches, elles sont les plus importantes depuis 30 ans, et il faut ajouter à ces déconvenues, d’autres troubles, tel que le scandale concernant l’Entreprise « Lactalis », à propos de la vente de lait pour bébés, contaminé par des salmonelles. Pendant ce temps, on attendait le départ des ‘Soldes d’Hiver’ pour le 10 janvier, on peut noter aussi dans les événements de cette semaine, la violente protestation, en Tunisie, contre la hausse des prix, brutalement réprimée par les autorités. Il faut y ajouter, la limitation à 80 km/heure de la vitesse automobile, en France, et le durable disfonctionnement, dû aux pannes et retards de la SNCF, au point que son dirigeant, Monsieur Guillaume Pépy, fut appelé à s’en expliquer, devant le Premier Ministre, le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, se trouvant, lui, en Chine, afin de développer les échanges économiques et politiques avec ce Pays. A petite échelle, de son côté, le jeune Panda du Zoo de Beauvais, mobilise les foules qui peuvent venir l’admirer, puisqu’il a, à présent, 5 mois. Tout ceci n’a pas empêché qu’à 10,30 heures, heure convenue, le Peuple Philosophe s’est trouvé autour de Adrien Syed, au Café des Phares@, afin de résoudre la problématique soulevée par l’épineuse, autant que naïve question : « Est-il raisonnable d’aimer ? »

Du latin ‘Ratio’, la Raison est la faculté propre à l’Homme, qui lui permet de penser et porter des jugements sur le Monde environnant. Aimer (également du latin,amare’), étant le moyen pour l’Homme de transmettre à ses semblables les sentiments d’affection ressentis, un tel  attachement, traduisant une attirance physique ou sentimentale. C’est-à-dire, exprimer, par la voix, des sentiments étonnants, tels que la passion, la tendresse, l’attachement, l’attirance ou la dévotion, envers un dieu, un humain, un idéal ou même un objet, voire un liquide !!!

Alors ? Est-ce raisonnable, ou naturel, d’aimer ? Il me semble que la RAISON n’a rien à faire dans une telle affaire. Il me parait, au demeurant, que les Bardes, les Poètes, les Chanteurs chantent l’Amour jusqu’à la déraison et à la déchirure, même !!! Edite Piaf, Jacques Brel, Mouloudji, Marlène Dietrich, Francis Lalane, Josephine Baker, Georges Moustaki, Danièle Darrieux, Julien Clerc, et bien d’autres, n’ont cessé d’enthousiasmer les foules par l’exaltation des sentiments tendres, doux, délicats, affectionnés, aussi bien que déraisonnables ou insensés !!!

Qu’en a pensée notre assemblée ?

Les avis divergèrent, allant de la réplique « que savons-nous da la souffrance du peintre », ou de « l’amertume des ‘amours’ qui mettent du Temps avant d’éclore », voire le naïf « Nous devons aimer les amis de notre pays », « Passion déraisonnable », ou « de Socrate par rapport à Platon ! », « Jésus conseillant l’Amour des Uns envers les Autres ! ». « Il faut aimer son enfant, car il est le plus beau », fût-il encore affirmé ! et l’on a aussi vanté « l’Empathie, la Raison, la Morale, ainsi que le Contrôle de Soi », « Phèdre, la Passion, le Théâtre », et, au XVIII, « la Science, les Artistes », « ‘Sentir’ équivalant à ‘Aimer’ »…

Avec ses rimes, Gilles a mis fin à l’exercice intellectuel et, après quelques interventions semblables à un coucher de soleil, nous nous sommes trouvés dehors, sous ses rayons, qui brillaient encore…

« Aimer, à perdre la raison ! Aimer jusqu’à la déchirure !! Aimer à n’en savoir que dire !! A n’avoir que Toi, comme horizon… », chanta Aragon.

Carlos

Débat du 7 janvier 2018: »Je préfère subir une injustice, plutôt que de la commettre! », animé par Claude Grogniet.

2 comments

Posted on 8th janvier 2018 by Carlos in Uncategorized

L’Homme est un Animal Politique et, de ce fait, il n’y a pas de jour où son action ne manque de produire ses effets. C’est ainsi que, dès le 31 décembre, le Président de la République, Emmanuel Macron, a adressé ses vœux à tout le Peuple français. Par ailleurs, la tempête ‘Carmen’ faisait rage, suivie juste après par ‘Eléanore’ privant de courant électrique, une partie de la Vendée causant de vastes inondations, faisant plusieurs morts et disparus, tandis qu’en Corse ce sont des exceptionnels incendies qui ravagent le pays. Devant les difficultés économiques, auxquelles les Iraniens font face, la Jeunesse de ce pays manifeste sa révolte, comme les ‘Eléments’ le font, avec un froid polaire battant tous les records aux USA, , tandis qu’une sérieuse menace informatique pèse sur les téléphones et ordinateurs… De plus, nous avons appris, juste avant l’heure de notre débat hebdomadaire , la disparition de la chanteuse France Gall, icône des années Yéyé.

Dès que au Café des Phares@, le sujet du jour fut choisi par l’animateur Claude Grogniet, c’est-à-dire, « Je préfère subir une injustice, plutôt que de la commettre », comme un seul Homme (et femme J), vas-y que je te pousse, l’un disant que ‘c’est la loi du plus fort’, l’autre que ‘Socrate parle d’or’, ou encore que ‘ce n’est plus de notre époque, voire ‘de toutes les époques’, ou même, que ‘souffrance’ et ‘douleur’, ce sont des ‘sentiments de culpabilité, qui ne sont point sans conséquences’.

Personnellement, j’opine pour que le sujet du jour soit choisi de préférence sous la forme interrogative… le propre du ‘doute’ philosophique… Mais, enfin… Peut-être que l’on a plus de certitudes que ce que l’on peut penser, et que l’on croit toucher la cible du premier coup de flèche !!!

Qu’est-ce qu’une Injustice, au fait ? Un acte Injuste, certainement. Qu’est-ce Injuste ? Ce qui n’est pas conforme à la Justice, à l’Equité, et est donc ‘Partial’, c’est-à-dire, qui fait preuve d’un parti pris qui manque d’équité !!! Qu’est-ce que l’Equité ? Du latin Aequitas=égalité, vertu de celui qui a un sens naturel de la Justice, et respecte les droits de chacun, avec impartialité. Alors, Subir ou Commettre ?

Chacun, donc, a pu s’exprimer à ce sujet, disant, que ‘le doute révèle un sentiment de culpabilité’, que ‘1+1=2’, que ‘comme un voleur, je sors de mon ‘for intérieur’, que ‘commettre une injustice, c’est faire du mal à quelqu’un’, que le ‘Commandement est de tendre l’autre joue’, que ‘tout ça, c’est psychanalytique’, ‘mon grand-père était résistant’, ou se demandant ‘qu’est-ce que le respect de l’autre ?’, ou encore, ‘que c’est politique’, que ‘c’est une question de la conscience, par rapport à soi’, ‘les bourreaux gardent bonne conscience’, ‘Caliclès a été un des rares philosophes à défendre la loi du plus fort’, que ‘c’est grave de commettre une injustice en connaissance de cause, telle que l’exploitation des chinois’, que « le ‘bouc émissaire’ était commode pour laisser commettre toute injustice… », « en période de crise tous les moyens sont bons, pour parvenir à ses fins », etc…

Finalement, comme il est traditionnel, Gilles a tout résumé en rimes et, après quelques pensées encore, purement formelles, tout le monde s’est trouvé dehors sous un soleil souriant, d’une radieuse affection !!!

J Un homme passa en tribunal, pour chèque sans provision. Pour se défendre il dit ne pas avoir acheté qu’un apéritif sans alcool, un fromage sans graisse, et un chocolat sans sucre, avec un chèque sans provision !!!

Le Juge :

- Bon, Alors ce sera un mois, sans sursis !!!

Carlos

Le 7 janvier 2018, le débat sera animé par Claude Grogniet.

0 comments

Posted on 4th janvier 2018 by Gunter in Uncategorized

Débat du 24 Décembre 2017: »Le Monde en quatre Catégories », animé par Pierre Yves.

0 comments

Posted on 26th décembre 2017 by Carlos in Uncategorized

ean d’Ormesson, Jean d’O, ____ * comme’- une’… Histoire d’O, La Vie, Le Temps, La mort …

0 comments

Posted on 19th décembre 2017 by Gunter in Uncategorized

____
d’un’ Aimant’… être’ Aimé, un’ Art de Vivre …
consommé, de son Vivant, dans La Pléiade … dans La mort … et dans Les Livres,
« Odeur du temps », et, saveur de L’intemporel,
éternel – éphémère’, un, mortel, immortel,
« Odeur du temps » … « c’est’ épatant », merci pour ces moments, pour ce type’, épatants,
« Odeur du temps » – « c’est dégoûtant » – mensonges’- impostures – trahisons … s’entend –
de ce type, haletant – ce faussaire – cabot, qui sait faire … Le beau – Ode’- heur … du temps, notre’ « écrivain du temps » … présent … cadeau … du temps …
plaisir, bonheur, et, joie, jouissance dans Le temps … d’Aimer’… et d’être’ Aimé …
Vivre … « mourir d’Aimer », pour ce qu’il est, L’ « être’- et – temps », qu’ils’ ont tant’ Aimé … Le « philosophe des plateaux » … de La télé, réalité …
« Le dernier des Mohicans » … des dinosaures … comme’- un … Vieil – Art – en – sort …
« Jean L’espiègle » … s’en sort … « quoi faire ? » … Vivre’, écrire’, éditer …
comme’- un … Vieil – Art – en f’rait … de L’héritage …
des’- Astres … sur La piste’ Aux’ étoiles … son sort … son’ Âge …
de La Pléiade … son’ Odyssée, sa propre’ iliade, « garçon … de quoi écrire ! »,
« pour Vivre … pour ne pas mourir, de honte, dit’- il … Vivre’, Aimer La Vie, mourir,
Accepter’, Assumer La mort, conversation, Avec’ La Vie, et, célébration, de La Vie,
et, sa conservation, et, sa consécration, constellation … de sept’ étoiles …
La Pléiade, La quête de La Voie, La Vérité, La Vie … « L’inAccessible’ étoile », __________
* « du côté de chez Jean » … Le bonheur d’être … content de Lui, du côté de chez Soi … ____
« Au milieu des gens », comme’- un’… « Esprit – Emmanuel » … _À soi … ___
comme’- un soleil qui Luit – « soleil de nuit » … en cette’ étoile … La Pléiade … L’ immortel,
La Voie … de soi À soi … « j’Ai d’Abord été un jeune con,
j’Ai changé, fait des progrès, je suis devenu un Vieux con » …
Jean d’O _ Jean d’Or _ Jean – d’Or – mais … son … mon-d’… Ormesson,
Au ton … son et Lumières … de Jean d’Ormesson,
Au(x) rayon(s) de soleil … des Livres … d’Ormesson,
et Au(x) rayon(s) de L’une’… ou L’autre … des chansons,
paroles’ et musique … de Jean d’Ormesson,
comme’- un … dernier devoir … sa « dernière Leçon » …
… « ce que j’Ai fait de mieux dans ma Vie, c’est ma fille.
Je suis plus fier’ d’elle que de moi », À ma fille’,
et – moi … et – moi … et – moi … de La Vie, Le pari …
de « Jean qui grogne’ et Jean qui rit », homme du monde … de ce monde,
homme du temps, et, de ce temps, qui passe’,
un passant, passager, un passeur, de ce monde’… __/ 1
Au monde’Autre … Le passant qui passe, « rien ne passe’, … ____
Après tout, si ce n’est Le passé », ____
* de Jean d’O, L’Histoire … La Légende … passée, ____
découvreur, inventeur, de son monde – son temps,
des rêves de ce monde … rêves de ce temps,
émouvant’… et mouvant, dans Le monde – Le temps,
« L’Amour et Le plaisir » … de Vivre … monde’- et – temps …
plaisir … bonheur, L’inattendu … Lui est rendu, perpétuelle … jeunesse’, immortel, « comme’- un’ Ange qui se prend’… À La Légère » …
de notre’ ère … Légère’,
une’ incontestable Légèreté de L’être’,
« être’ et temps » … temps de Lettres …
jeune singe des Lettres, un Vieux sage des Lettres,
humAnimal de Lettres, et, de roman, bel’ être, hors de L’espace – temps, de droite – son milieu … À La droite de Dieu,
La Littérature – Lecture’, écriture – culture’, ouverture’, il parlait’ Avec’ Lui …
et il parlait de Lui, « pour La modestie … je ne crains personne’! », et, pour Lui, ____
* Le glas sonne, de L’Acteur … du « Figaro » … Le dirigeant … Le résident, ____
« Le plus beau des jouets » … en – jeu … de L’enjoué … À L’Acteur … président …
un « dilettante’… professionnel », fantôme’ Ailé … VireVoltant,
une belle’ Âme … passionnelle … raisonnable … dans Le temps,
une’ Aristocratie … Lui-même … s’en gracie, Lui-même … de prescrire’…
en remède … Le Lire’… et … Le dire !,
masques’ et bergamasques, en magazine’, Au Figaro,
du sourire – Le masque’, Aux noces, de Figaro … qui fait Le beau … Le « style beau »,
rhétorique’, élégance, de L’esprit, pétillance … de La star, qui fait briller Le strass,
et, de L’Autodérision, L’Art, paillettes – de L’esprit, il en brasse’… il en brasse’,
et, de « presque rien sur presque tout », il Amasse’,
et, L’esprit comme’ Atout, il en brasse’… il en brasse’,
et, À fleur de pétulante mélancolie,
et d’indulgent détachement, qui Lie … déLie …
intime’- universel, un confortable Lien, La Bibliothèque de La Pléiade Vient … Le couronner,
de son Vivant, de L’inédit, « un jour je m’en’ irai, sans’ en’ Avoir tout dit », Le jour, où naît …
hors du temps, Le « guide des’ égarés » … du temps’, irréel … un réel,
où il habite’, Amour, éperdu, de La Langue’, il habite La Langue’, et perdu … il s’en mêle, ___
* « L’essentiel est de fuir Les sots et de nous maintenir … en joie », Stendhal, À flot,
À fleur de soi, ma foi, dans Le dédale, charmant, charmeur … des flots,
et dans « La politesse’ de La gaieté », et, du bonheur,
Aimant’… en’ Anarchiste … de droite, héritier, jouisseur, __/ 2
Jean d’O … « Longtemps je me suis Levé de … bonheur » … ____
mélancolique … gai, « inconsolable’ et gai », Jean L’espiègle … pagaie, « Le bonheur …
un’ escalier descendant Vers La mer’ », La Méditerranée,
une Vie douce’- Amère’, où … méditèrent’ années, Après’ Années,
de qui Louvoie … À Vivre … Lire ‘, écrire … travailler …
* Jean d’O … «  Le gondolier » … du « changement dans La continuité » …
destin … de L’Ami Valéry Giscard d’Estaing … croisé, en toute’ simplicité …
d’une’ Aristocratique’ Accessibilité … en tout’ étonnement …
en tout’ enchantement … tout’ émerveillement …
À trop’ Aimer Le monde … L’Autre … féeminin … du côté de soi-même,
du côté de L’Académie … féeminisée, il Aime’,
Avec’ Marguerite Yourcenar … « Madame » …
qu’il Aura fait’ entrer … La première … de huit’,
Avec’ cette’ inscription mythique … sans suite …
« Toilettes – Messieurs » … et … « Toilettes – Madame –
Yourcenar », « Dieu, sa Vie, son’ œuvre » … même …
son bon plaisir … dieu !, qu’il Aime’,
en Libéral – Libertin – Libertaire, de droite’,
Anarchiste … de droite,
qu’il est’… en pleine … « bagatelle … de « La forme » » …
« Le fond qui monte’ À La surface » … La norme,
Victor Hugo, Alter’ Hugo, Le style … La classe … du bien – Vivre …
dit’- il … « car Le plus Lourd fardeau, c’est d’exister, sans Vivre’»,
en son salon – Gaieté, en son château … de mots …
sur Les plateaux … des mots … un, rare, homme de droite’,
À L’œil, et, À L’oreille, de La gauche, maladroite’,
entre sommeil et Veille, un’ endormissement, un d’Ormesson – moment,
« merci pour ce moment », où même Le mot ment …
« L’identité heureuse’», Au bonheur facétieux’,
À L’œil espiègle – bleu, sourire délice’- cieux …
* Jean d’O … se distanciait’… et – fleurait … mouchetait’…
Aimant’… être’ Aimé, il Attirait’… Aimantait,
Jean des Villes … Jean des campagnes … des compagnes … champagne’!,
une Vie de cocagne … qu’il soigne … Lui-même’ en témoigne’,
et, de La tradition, et, de La transgression, et, de L’observation, de La distanciation,
de La conversation, et, de La … trans’- mission, une jubilation … d’Auto – satisfaction,
Voire … d’Auto – fiction … Aux’ Armes du roman …
un charme désarmant …
Aussi, une’ égotique’… esthétique d’éthique’, Au pas – sage … du temps,
insondable Légèreté, d’un’ « être’- et – temps », __/ 3
Lucidité, humilité, fiabilité … Ancien’, observateur, ____
un’ écrivain, Lecteur, engagé / dégagé spectateur, spectre’- Acteur …
des marches’ et démarches, Avec’, et, dans Le monde’,
et « c’est’ une chose’ étrange’, À La fin, que Le monde’»,
don de Dieu, d’être’ Aimé, Au plaisir d’être’ Aimé, pour Le plaisir des’ yeux,
des’ yeux qui sont’ Aux cieux, pour Le plaisir des dieux, sans se prendre’ Au sérieux, Aristocrates’… yeux, Aristocrate, des cieux’, Aristocrate, des dieux’,
et, « Au plaisir de Dieu », À La droite de Dieu, notre pair … qui es’ Aux cieux’… en Veille’- Éveil, Aux rayons du soleil …
« Vallée de Larmes, Vallée de roses »,
ce monde – ce temps – cette Vie …
Le taquinent – Le turlupinent, La plume’ est L’arme’, et, « merci pour Les roses,
merci pour Les’ épines », merci pour cette Vie … « je dirai malgré tout que cette Vie …
fut belle’», de jours, en’ Amour de ses jours … maintenant’ et ici,
Après La mort … ses jours, L’Amour … La Vie … toujours, « Au revoir et merci » …
« Et – moi … je Vis toujours » … mais non … mais non … mais si !
Ma « cinquième saison » … merci ! _____serviteur, Avocat … 4 _ Gilles Roca,

*
*
*
*
*
*
*

7’ * ’ – La Pléiade’, Apports : * Grégoire Leménager, L’Obs’, 7’- 12’- 2017’, ____
et Voire … se ménager ses propres recettes, … * Josiane Savigneau,
Philippe’- Jean Catinchi, Lien / Liane de Jean d’O,
par Les gens’ enrichies, Les facettes,
en Frimaire, Le Monde, 6 décembre 2017’, éternel-éphémère, * Laurent Joffrin ( d’essieu ),
Claire’ Devarrieux, Alain Auffray, Libé, 6 décembre 2017’, Aux cieux’, Aux’ yeux des dieux,
source : Pierre Lepape, Télérama, 13’- 12’- 2017,
de La Langue – Le pape’, Aux multiples facettes, ____

Débat du 17 Décembre 2017: « Ce livre merveilleux de l’Univers, encore faut-il le lire!!! », animé de concert, par Michel Turrini et Daniel Ramirez!

1 comment

Posted on 18th décembre 2017 by Carlos in Uncategorized

Le Monde est sublime et, malgré les fortes chutes de neige dans le Nord de la France, ainsi que le malheureux accident d’un bus scolaire, près de Perpignan, duquel résultèrent cinq enfants tués et une vingtaine de blessés, dont huit en état d’urgence absolue, l’élection de Miss France, (pour la troisième fois, la couronne revenant à Miss Nord-Pas-de-Calais, Maëva Coucke) réjouit tout le monde. Dès le Lundi 6 Décembre, les Marchés de Noël ont fait leur apparition partout et, à Paris, comme ailleurs, les enfants laissent briller leurs yeux de contentement, surtout que la Grande Roue de la Place de la Concorde est revenue dans la Capitale, et le Manège y a repris ses pleins droits, dès le 17 Novembre jusqu’au mois de Mai 2018, la Municipalité offrant, à Tous, l’éblouissante illumination de la « Ville Lumière ». Par ailleurs, sur la Terrasse de la Tour Montparnasse fut monté un équipement, permettant à Tout un chacun, de faire des sauts de tremplin, si tel était son plaisir. Pour ses 40 ans, Renault-Sport offre des monoplace RS17 en Lego destinés aux amateurs de la modalité.

Arrivé le dimanche 27, eut lieu au Café des Phares@, le traditionnel Débat philosophique qui, animé de concert par Daniel Ramirez et Michel Turrini, eut pour sujet « Ce livre merveilleux de l’Univers, encore faut-il l’ouvrir et le lire ! »

A nouveau une affirmation mais, pourquoi hésiter ? Pourquoi douter, si Tout est tellement harmonieux, bien patent et manifeste, entre les Corps Célestes disséminés dans la Totalité de Tout ce qui existe, en somme ? Pourquoi ne pas observer le monde entier, à partir de nos sièges posés sur le sol, et le lire comme dans un livre ouvert, à condition de savoir le faire ? Reconnaître  la position, les mouvements, la structure et l’évolution des corps célestes, étant entendu que l’Univers représente l’ensemble de ce qui existe. Mais, n’est-ce pas trop de sable pour notre camionnette ? Un astronome fait, en moyenne onze années d’études, allant de la mathématique à la physique, afin de saisir la structure de l’Univers… alors que, vu de nos chaises de Café, ce n’est rien, et on peut même exulter, ou imaginer un voyage ultra sidéral, sans souffrir de troubles psychologiques ?

C’est ainsi que l’on a plané, les uns laissant « entendre qu’un astrologue passe par desGrandesEcoles, faisant, en moyenne onze années d’étude, allant de la mathématique à la physique », d’autres s’empressant de faire savoir « qu’il y a là, de la « Métaphore », « l’Univers de Bachelard », « de la ‘Spongiosité’ »… et aussi, que « l’Univers est du domaine de la Science », « qu’il y a là moins de ‘Merveilleux’ que de ‘Scientifique’, mais du ‘Paradoxal’, vue la collision de phénomènes antinomiques », voire, encore, « que c’est bizarre, étant donnée la position de Kant, en la matière, lorsqu’il affirme que « le ‘beau’ nous rassure, en raison du ‘merveilleux’, capté par nos ‘perceptions’ !!! », ou que « la Science est une connaissance cérébrale qui nous aide, mais n’en dit pas le ‘sens’ », que « le Monde existe, depuis des millénaires », « que l’Homme est déterminé par son époque, numérique », d’autres étant partis sur  « ‘Google’, ‘Appel’, ‘Amazone’, des Serveurs qui ne nous offrent pas autant de bonheur que l’‘Art’ », et d’autres encore, se résignant au : « Je pense que nous ne pouvons pas tout savoir… », ou se demandant, tout simplement, « qu’est-ce que le sens ? »

Il fut ajouté que « l’Homme existe depuis des millénaires, aidé par son outil ‘numérique’ », que, … que…, puis, une fois que Gilles traduisit le Tout en rimes, l’exercice fut encore prolongé quelques instants de pure forme, et nous nous sommes trouvés dehors, baignés par un généreux soleil d’Hiver, qui s’entêtait à ne pas nous laisser seuls !!!

J - Allô, Police ? Je viens de renverser un Poulet !!! Que dois-je faire ?

- Et bien, plumez-le, et faites le cuire, thermostat 6 !!!

-Ah bon ? Et qu’est-ce que je fais de la moto ?

Carlos

Débat du 10 Décembre 2017: « Avons-nous besoin de héros? », animé par Gunter Gorhan.

4 comments

Posted on 7th décembre 2017 by Gunter in Uncategorized

La semaine du 4 au 10 Décembre fut riche en exceptionnels, ainsi que dramatiques événements, tels que le saisissant décès de l’idole du ‘rock’, Johnny Halliday. Pourtant, il faisait beau, ce dimanche, 10 Décembre, ce qui invitait tout épicurien à jouir des délices du temps, qui se présentait favorable a toute déambulation à la campagne ou le long des rivières, divagant sur les problématiques les plus étranges ou persistantes qui préoccupent le MONDE, toujours en quête d’un équilibre qui souvent lui fait défaut. C’est ainsi que les amants de Sophie se sont retrouvés dans ce haut lieu de la pensée, c’est-à-dire, le Café des Phares @, afin de répondre à la taraudante question, posée par un des participants, et qui travailla, dès lors, notre esprit : Avons-nous besoin de héros ? », au cours d’un débat, que Gunter Gohran se chargea d’animer.

Du grecque « hérôs », et dans leur mythologie, le terme se réfère à des demi-dieux… ou grand Homme, divinisé, au quel on prête des exploits extraordinaires, voire, le personnage principal d’une œuvre de fiction, ainsi que, celui qui s’y distingue.

En avons-nous besoin ? Peut-être !!! Nos sociétés se laissent bercer par les chants de Sirènes envoûtantes, tels que la consommation, la vie facile, ou des mœurs douteux, que l’exemple d’Hommes (femmes incluses, évidemment), peut nous encourager à faire des efforts, manifester une détermination, surmonter des sérieuses difficultés, afin de donner du brio à nos jours, sortis, dès lors, d’une effarante morosité !!!

La salle étant, virtuellement, divisée en trois, fond, milieux et terrasse, les nombreux participants, présents, mobilisèrent leur cogitation, afin d’avancer leurs réflexions, dans le but d’exprimer leur assentiment, ou rejet de la proposition, les uns affirmant que « le héros fut Johnny Hallyday » (qui venait de décéder), « l’on n’a pas besoin de héros, figure de l’antiquité », ou « le héros c’est moi », voire, « mes les héros sont ‘Père et Mère’ », «… Obama et Mère Teresa », « Il apparaît dans l’‘Origine de la Morale’, de Bergson », « dans la figure du Christ et du Buddha », que « le type du héros furent les grands Hommes guerriers »… ou encore que « l’on a besoin de connaître le Père, afin de se construire », « Rabelais invitant à décongeler les mots… », « chaque société humaine a su créer ses grands Hommes », « Moi, je pense que l’on a besoin de ‘héros’ comme le Père, tel Churchill, par exemple, qui a fait des bonnes choses !!! », « chaque génération a le culte du héros ‘grands Hommes’ »

Puis, comme habituellement, la parole a été donnée à Gilles, qui résuma le Tout en rimes, et, après quelques sursauts, de pure forme, la séance prit sa fin, tout le monde se trouvant sous le radieux soleil du dehors !!!

J Dans un Asile de Fous, un Inspecteur est avec le Directeur de l’établissement, lorsqu’un patient traverse le couloir, faisant la locomotive : « Tchou… Tchou… » !!!, et avec un sifflet à la main !!!

L’Inspecteur s’excuse, disant, « C’est bien triste de voir ça !!! »

Le Directeur, répond : « Oh, oui, hélas !!! Surtout que je ne supporte pas la fumée !!! »

Carlos

Débat 3 Décembre 2017: « Qu’est-ce que le besoin de reconnaissance? », animé par Bruno Leucoris et Christophe Baudet.

1 comment

Posted on 3rd décembre 2017 by Carlos in Uncategorized

Au cours de la semaine allant du lundi 27 Novembre, au dimanche 3 Décembre 2017, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts de Paris, et des événements, plus ou moins heureux, ont eu lieu partout dans le monde, tels que le déplacement du Président Emmanuel Macron en Afrique, afin de s’adresser aux étudiants, les invitant à tourner la page du Colonialisme. Par ailleurs, un nouveau tir de Missile a été effectué par la Corée du Nord, et le général croate, Slohdan Praljak, jugé pour crimes de guerre, s’est suicidé pendant l’audience, qui le condamnait à 20 ans de prison… Note optimiste, la neige arrive sur Paris, et les joyeux Marchés de Noël de la capitale, réjouissent les Parisiens, ainsi que le tirage au sort de la Coupe du Monde de Foot, favorable aux Bleus ce qui enchante tous les français.

Arrivé le dimanche, donc, au Café des Phares@ eut lieu le traditionnel débat philosophique que, parmi une poignée de propositions, en tandem, Bruno Leucoris et Christophe Baudet ont choisi d’animer… en somme, la question de savoir: « Qu’est-ce que le besoin de reconnaissance ? »

Nom, féminin, le vocable dérive du latin ‘recognoscere’, ce qui veut dire, ‘retrouver’, puis ‘connaître’. De là, cette nécessité : 1) d’identifier, à partir d’une connaissance préalable, comme celle d’un criminel en fuite, par exemple, zigzague entre une image et la réalité, le passé et le présent, etc., c’est un constat de coïncidence. Le paradoxe du ‘stade du miroir’ tenant au fait qu’il met en évidence une reconnaissance originaire (de soi), sans connaissance préalable (on ne se voit pas, d’abord, par exemple, puis son propre visage en suite). 2) Action d’avouer quelque chose, face à autrui. 3) Fait de considérer, comme légitime (un Etat), par exemple. 4) Action de considérer une chose, comme sienne, la paternité, entre autres. 5) Sentiment qui pousse à se souvenir d’un bienfait, suivi de gratitude. 6) Acte, par lequel on assume l’existence d’une obligation, une reconnaissance de dette, par exemple. 7) Chez Hegel, moment décisif de la conscience, … reconnaissance. A) Souvenirs ! B) Expression essentielle de la dignité humaine.

Il a été dit : « que Philosophie et Psychologie se touchent », « que pour reconnaître l’objectivité, en soi, il nous faut le regard d’autrui, tel ce qui se passe avec un bébé »,  « Philosophie, et Psychanalyse s’attellent à la reconstruction de soi… », « Le ‘Désir’ passe par le langage de l’Homme animal », « On cherche à départager les idées, revenant au besoin de Révolution», « la maman reconnaît son bébé », « Si l’on a quelque chose à dire, c’est important de le faire », « il me semble crucial, de faire savoir que quelque chose est fondamental, par rapport à soi (objet) », « chaque personne est une fin en soi et n’a pas besoin d’être reconnue pour exister », « que la relation au père implique détachement », « ‘Je’ est construit par l‘‘Autre’, qui va refuser mon ‘objectivation, et c’est comme ça que l’on se forme », « Dutronc chantant, ‘et moi, et moi, et moi » !!! Il fut fait référence à Paul Ricoeur, à Lacan : « Le désir s’ébauche dans la marge où se déchire du besoin »

L’heure d’en terminer arriva, et un terme fut mis à la dominicale cogitation collective.

Finalement, comme habituellement, de ses rimes, Gilles a sonné le ‘tocsin’ du moment intellectuel, et tout le monde s’est trouvé dans la nécessité de choisir, entre les retouches à faire à propos des instants vécus, ou bien s’occuper de ses emplettes, sur le Marché attenant !!!

J – Comment vous est venue l’idée de dresser des éléphants ?

- C’est simple !!! J’étais dresseur de puces, mais ma vue a beaucoup baissé !!!

Carlos

Débat du 26 Novembre 2017: « La Démocratie est-elle une évidence? », animé par Eric Zernik

4 comments

Posted on 28th novembre 2017 by Carlos in Uncategorized

Sans se ressembler, ou à peine, les jours se suivent, charriant les événements les plus incongrus, joyeux, cocasses, ou tristes… et c’est ainsi que l’on a appris la disparition d’un sous-marin, argentin, probablement en raison d’une explosion à son bord, 44 marins s’en trouvant victimes. Par ailleurs, la chancelière allemande, Madame Angela Merkel trouve de sérieuses difficultés pour former un gouvernement, tandis que Ratko Mladic fut condamné à la perpétuité par le Tribunal Pénal International, pour les massacres commis contre les musulmans en Bosnie Herzégovie. D’un autre côté, le Président de la République Française, Emmanuel Macron, éprouve du mal à s’adresser aux Maires réunis en Congrès car, ceux-ci se disent très inquiets pour leurs Budgets respectifs. Pour finir, nous nous trouvons face à l’horreur, un terrible attentat Jihadiste ayant causé, en Egypte, 305 morts et, cocasserie du destin, la France a, certes, remporté la Coupe Davis, mais au bout de matches bien difficiles.

Droits dans leurs bottes, les philosophes du dimanche, se sont trouvés au Café des Phares @, afin de décortiquer le Débat que, parmi une dizaine d’autres propositions, l’animateur Eric Zernik a choisi pour sujet du jour, c’est-à-dire : La Démocratie est-elle une évidence ?

La Démocratie, on le sait, consiste dans une forme de souveraineté populaire…  L’évidence, dérivé du latin ‘evidentia’, ou ‘videre’(voir), se résumant à ce qui est incontestable, et peut être vérifié, il nous restait peu de marge pour argumenter sur le thème en question!!!!

Pourtant, faisant preuve de ténacité, le public présent s’attela à la tâche, les uns opinant que… « la Souveraineté du Peuple est une évidence » et, si la Souveraineté n’est pas parfaite, elle peut l’être », voire, aussi, que « le gouvernement du Peuple peut s’avérer une catastrophe ».

D’autres déviaient vers la Politique au Présent, se référant à celle du Président Macron, ‘proche de la dictature’, contre laquelle on faisait appel à manifester !!!… D’autres encore, la considéraient comme une fusée à 3 étages : ‘Concertation’, ‘Information’, ‘Vote’… qui fait Tout tomber par terre !!!

Pour finir, comme habituellement, c’est Gilles qui résuma le Tout en rimes libres puis, après quelques commentaires, de pure forme, la séance prit fin, et tout le monde s’est trouvé au soleil du dehors, remâchant quelques concepts, plus ou moins pertinents !!!

J Qui détient le symbole de la Démocratie ? Le String, bien sûr ! Il sépare la Gauche de la Droite, il protège le Centre, il fait rebondir le point de vue de chacun, unifie le regard du Peuple… Seul inconvénient : Il est comme  la négociation ! Il ne faut pas trop tirer sur la ficelle, car on finit toujours par l’avoir dans le cul…

Carlos