Débat du 7 octobre 2018 : « L’instant présent et la mémoire », animé par Adrien Syed.

3 comments

Posted on 8th octobre 2018 by Carlos in Uncategorized

Le Temps va où il veut, les Évènements sont le résultat du hasard, ainsi que de l’action de l’Homme. C’est ainsi que de nombreux hommages on été rendus à Charles Aznavour, décédé à un âge vénérable, jusqu’à une ultime cérémonie aux Invalides… De son côté, le Gouvernement cherche un successeur, afin de remplacer Gérard Collomb, démissionnaire au Ministère de L’Intérieur. Un physicien, français, Gérard Mourou, a été, avec deux de ses collègues, honoré par le prix Nobel, pour leurs recherches sur le ‘laser’, et son utilisation en médecine. Le Brésil risque de se trouver avec un extrémiste de droite au pouvoir : premier tour des élections ce 7 octobre. Le footballeur, Cristiano Ronaldo, mis en accusation à Las Vegas, dans une affaire de viol, se trouve lâché par ses sponsors. Bien conscient de tout ça, après une ‘Nuit Blanche’, vécue par les parisiens, le ‘peuple philosophe’ s’est trouvé au Café des Phares@, afin d’expliciter la thèse, affirmée, par l’assertion suivante : « L’Instant Présent, et la Mémoire  », au cours du Débat animé par Adrien Syed.

Étant donné que ‘l’Instant’ ne dure que quelques secondes, il est difficile de prévoir combien de temps il imprégnera notre Mémoire. Ce terme, dérive, lui-même (du latin, memoria) désignant une activité biologique et psychique, qui permet de retenir des expériences vécues antérieurement. Alors, comment s’y prendre pour résoudre le ‘busillis’ ? Thèse assez audacieuse, autant qu’imprécise, mais qui n’effaroucha point la trentaine de sages amis de Sophie, bien aguerris face au combat des Idées, même les plus incongrues.

C’est ainsi que l’on a évoqué « la maladie d’Alzheimer », « les ‘fleurs du Mal », « le best-seller de Stephen Hawkings », le fait que « l’on a la ‘Mémoire collective enfouie dans le cerveau », ainsi que « le ‘Présentisme’, qui est à la mode, dispensant d’être attentif ». Le fait que le sujet ne comporte aucun questionnement explicite a été critiqué, aussi, car il est, dès lors, difficile de définir l’objet exact du débat.

Qu’est-ce que le Présent ? Se trouve-t-il entre ‘Mémoire’ et ‘Souvenir’ ? « La ‘Présence’ est poreuse », dixit Paul Valéry !!! Quant à la ‘Mémoire’, l’Ordinateur, certes, en a une… Hélas, il lui manque les Souvenirs, ainsi que les Sentiments et la Nostalgie. L’Instant Présent, n’est-il, dès lors, fait que de ‘mémoire’ , et réciproquement… du ‘Passé dans le ‘Présent’ ? Proust, par exemple, lie ‘Mémoire’, et ‘Instant’… la Mémoire étant quelque chose d’assez encombrant, en raison de sa plasticité neuronale, … mais on est souvent conscient de sa perte de mémoire.

« Ana Arendt, qui se référait au ‘temporel’, fut aussi de la partie, de même que ‘l’Avenir et le Futur’, bien différents du ‘Robotisme’ !!! »  « Qu’est-ce que l’ ‘être’ ? », a-t-on insisté encore , ainsi que, « Passé et Futur nous conditionnant », le « Trou de mémoire », « l’Autisme », « les Contacts avec les autres», Or, il nous restait Tout à définir, c’est à dire, expliciter la déclaration du départ, « L’Instant, présent … et sa Mémoire », retenus dans les oubliettes, comme il arrive souvent, dans ce défouloir !!!

Gilles, chanta l’‘ensorcellement du Temps’ puis, après quelques balbutiements de pure forme, tout le monde se retrouva dehors, commentant, plus le ‘Temps’ qui s’annonçait pluvieux’… que celui faisant déjà partie du ‘Passé’ !!!

:-) Un ‘Pépé’ vient de s’acheter une voiture, et la pousse à 160/h…  Apercevant les gendarmes, il accélère encore, mais ils le rejoignent lui faisant signe de se garer, disant :

- Ca va’pas, Monsieur ? Je veux bien être indulgent, mais j’exige une explication, pour votre comportement !!! Sinon, PV, et un mois de prison !!!

L’autre répond :

- Vous savez, il y a longtemps, ma femme s’est tirée avec un gendarme et, vous voyant, je me suis dit : « Mon Dieu, il me la ramène !!!»

Carlos

Débat du 30 septembre 2018 : « Qu’est-ce que l’hospitalité ? » animé par Bruno Leucoris et Christophe Baudet.

2 comments

Posted on 1st octobre 2018 by Carlos in Uncategorized

« Le temps, le temps, n’est rien d’autre, le tien, le mien, celui que l’on veut nôtre… », chantait Charles Aznavour !!! Or, l’artiste vient de décéder, à 94 ans, et le Temps, lui, continue de se charger constamment des événements les plus insolites, ou originaux, étrangers à notre ‘EGO’, comme la ‘Fashion Week’, qui a lieu à Paris, avec, notamment, le défilé de Michel Nyman, à la salle Pleyel, tandis que les rendez-vous sur les quais de la Seine, vu le temps amène, ont été, comme toujours, un succès de fraternité, faisant oublier les malheurs du monde, tel le violent Tsunami en Indonésie, dont le tragique bilan, en Vies ainsi qu’en Biens ne cesse d’augmenter.

Arrivé le dimanche, 30 septembre, les fondus de Philosophie, en l’occurrence, se sont trouvés au Café des Phares@, afin de dépiauter la question relative au débat du jour, c’est-à-dire : « Qu’est-ce que l’Hospitalité ? », posée, et animée, conjointement, par Bruno Leucoris et Christophe Baudet.

De quoi s’agit-il, alors ?

L’HOSPITALITE’ 1) (du latin : ‘hospitalitas’, se réfère à ce qui concerne ‘l’Hôte), l’Invité, la personne accueillie. 2) Au sens institutionnel, il s’agit du plus ancien droit, réciproque, de recevoir et loger les gens, au cours de leurs voyages, les uns chez les autres, selon les conventions établies par la Loi. Elle existait entre Athènes et Sparte, par exemple… et, à Rome, de tels organismes permettaient à des étrangers, de trouver dans la ville une protection spéciale, auprès d’un Citoyen, ou de la totalité du Peuple. De là, le sens actuel d’«Asile», qui pouvait ne pas être réciproque, alors que dans la Rome, du Bas-Empire, elle correspondait à un droit de réquisition, attribué aux militaires, sur des locaux appartenant à des civils, afin de pourvoir à leur accommodement.

3) Au sens moral, de la Charité chrétienne, le terme désigne l’Hébergement, gratuit, réservé aux Indigents, ainsi qu’aux Voyageurs, dans des Couvents et Hôpitaux, de même que l’attitude bienveillante à leur égard.

4) Au sens philosophique, introduit par Kant (1724-1804), il s’agit d’un élément central du Cosmopolitisme, en tant qu’idéal de l’Histoire Universelle.

5) L’Hospitalité est la sympathie dont, à priori, l’étranger bénéficie.

6) Libre circulation des personnes, et leurs biens, dans un espace donné.

Qu’en ont pensé les Participants à l’exercice ?

Les uns dirent y déceler « un considérable enjeu politique et sociologique, du point de vue de l’expérience » mais, entre-temps, furent demandés trois minutes de silence, afin de réfléchir sur ‘l’Hospitalité’, et plusieurs exemples ont été ensuite avancés, tels que « la demande d’Asile, en Italie’ (faisant référence à l’actualité politique du moment) », … ainsi que « un petit garçon, très éveillé, m’a apprivoisé !!!… » Il s’en suivirent plusieurs cas d’Hospitalité reçue ou accordée’,

Mais,  poursuivons!!! Il paraît que ‘chez certains ancêtres du peuple juif, on changeait de maison chaque 7 fois 7 ans, déclare quelqu’un … car ils s’estiment locataires d’un corps ’, qui le serait… ‘Hôte… Hôtel… Hôpital’…, fut aussi évoqué, que ‘La propriété, c’est le vol’… et tout à l’avenant… tel ‘le film‘Bad Woman’… ‘nous sommes Vulnérables’, ‘Ulysse débarquant sur une plage, et accueilli par un Roi’. Puis, un participant, d’origine allemande, a précisé : ‘je suis plus français que les savoyards de Paris’, Ensuite, ‘Sommes-nous hospitaliers, ou pas ?’ !!!  Un sage commentaire fut ajouté, encore, c’est-à-dire, ‘si l’on a du mal à accepter la venue de migrants, et qu’on refuse de recevoir des réfugiés, c’est en raison du mal que nous avons à concevoir le fait de nous trouver un jour, dans la même situation, alors qu’autrefois, nous étions conscients que ce que l’on fait aux autres, on peut l’avoir en retour dorénavant’. Puis, un autre se référa ‘au ‘don de sperme’, malgré les enjeux de l’âge…’.

Finalement, Gilles mit Tout en vers de son cru et, après quelques balbutiements de plus, nous nous sommes réjouis d’attraper, au vol, quelques brillants rayons de soleil !!!

:-) Une femme décida d’aller rendre visite à sa fille et son gendre, que depuis longtemps elle n’avait pas vus ! C’est le gendre qui ouvrit, et salua la belle-mère lui disant : « Bonjour, belle-maman, … il y a un Moment que je ne vous ai pas vue !!! Combien de temps restez-vous

- Jusqu’à ce que vous en ayez assez de me voir !!!

- Ah bon ? Rétorque le gendre, vous ne voulez pas rester 10 minutes, pour prendre un café ?

Carlos

Débat du 23 Septembre 2018 : « Comment résister au conditionnement des esprits ? », animé par Daniel Ramirez.

1 comment

Posted on 27th septembre 2018 by Carlos in Uncategorized

La Vie n’est pas une ligne droite, mais brisée, chaque segment étant riche d’enseignements. C’est ainsi, qu’au cours de la semaine, allant du lundi 17, au 22 Septembre, 2018, on constate une intense activité dans Paris, avec le retour de la Techno-Parade se terminant par un concert au Grand Rex, ainsi que le Village de la Gastronomie, l’époque bleu et rose de Picasso s’exposant à la SOMADE tandis que le Festival 2018 avait lieu à Saint- Germain-en-Laye, et la Fête du Sport dans plusieurs quartiers de la capitale déclarée ville Olympique pour 2024. Par ailleurs, au cours du week-end, le Carrefour du Temple s’est transformé en ‘fast-food-Temple’, afin de sensibiliser la population aux enjeux environnementaux, et ‘Marché de Bons Produits’, tandis que le Marché Mondial du ‘Bien être’ prenait place à l’hôtel Barrière le Fouquet’s, avec Yoga, Hypnose, et Massages gratuits ! Dans le reste du monde, ce sont les bizarreries de ma météo qui inquiètent : Records de chaleur en France, tornade à Ottawa et tempêtes aux USA. Dans le domaine politique, le Brexit a du mal à se concrétiser par des accords et Thérésa May s’impatiente contre l’Europe, alors qu’en  Asie on note un net réchauffement des relations entre les deux Corées tandis que la Chine et les USA entrent dans une guerre économique…

Cependant, arrivé le week-end du 22 au 23 Septembre, le peuple philosophe s’est dirigé, comme à son habitude, vers le Café des Phares@, afin de dépiauter le sujet choisi, par l’animateur, Daniel Ramirez, c’est-à-dire : « Comment résister au conditionnement des esprits ? »

Vaste programme d’empaquetage ! Peut-on conditionner les Esprits ? Dans quel but ? Sommes-nous obligés de consommer ? Comment y résister ?

Il y en a qui se sont trouvés irrités par la question, car le conditionnement des esprits ne semble pas évident !!! Y a-t-il nécessité de s’emparer d’une telle question ? On ne peut pas entrer dans une boutique pour acheter du dentifrice, sans que l’on veuille vous fourguer autre-chose : ‘Et en dehors de ça ?’, persiste l’employé.

Moralité : tous comptes faits, nous sommes soumis a certains déterminismes! Manipulés !!! Dès lors, comment y résister ?  Idéologies marxistes (Marx et Engels), entend l’animateur. Des ‘supers structures’ qui, d’après Georges Lucas, conditionnent la société… en faveur des classes dirigeantes, comme le chien qui porte une cloche au cou, ou le réflexe conditionné du fumeur qui se prend pour le cowboy représenté sur son paquet de cigarettes.

Quelqu’un, qui tenait absolument à s’exprimer, raconta « qu’un jour, ayant cessé de fumer, il s’écria, devant sa porte, ‘il n’y a plus de CO2 !!!’ » (et alors?). On mentionna « les ‘régimes totalitaires’, et leurs idéologies », ou « le ‘eidos’ de Heidegger, comme ‘habitude’. La pensée que « les Idées nous égarent » a été également évoquée, concluant que « l’on est dans la ‘Finitude contemporaine’, l’Idéologie éparse les Idées et, de nos jours, on est ‘réaliste’, tout court !!!; on a cru au Progrès». « Plus de Dieu, ajouta quelqu’un ! Il a été suppléé par le Marché ! »

« La réplique, raffinée, du Président de la Banque Centrale, fut aussi rappelée : ‘Si vous m’avez compris, c’est que je me suis mal exprimé’, puis,après que Gilles, à son tour, nous ait fait part de son interprétation du thème suivi par quelques dernières et rapides interventions , l’exercice prit fin, tout le monde désemplissant la salle, pour se trouver sous le soleil mitigé du dehors…

Quelques heures après, ceux qu’ainsi l’ont bien voulu, se sont retrouvés à l’ ‘Entrepôt’, afin d’assister à un Ciné-Philo, dont le film était « Woman at war» (Femmes à la guerre), film islandais de Benedikt Erlingsson, puis, nous en avons fait le tour, au cours d’un nouveau Débat !!!

:-) Une copine à son amie :

- A tous mes rendez-vous il m’offre des fleurs fanées !

- Tu devrais quand même essayer d’arriver plus tôt !

Carlos

Le 23 septembre 2018, le débat sera animé par Daniel Ramirez.

0 comments

Posted on 19th septembre 2018 by Gunter in Uncategorized

Débat du 16 septembre 2018 : »Quel est l’impact des mots sur la vie ? », animé par Pascal de Oliveira.

3 comments

Posted on 17th septembre 2018 by Carlos in Uncategorized

Le chaudron des FAITS et des IDEES est en constante ébullition… et c’est ainsi que, au cours de la semaine allant du lundi 10 au samedi 15 Septembre, nous nous sommes trouvés face à ‘une journée sans voiture, à Paris… quoique, en compensation, les journées du Patrimoine ont mobilisé les foules, notamment pour visiter le palais de l’Elysée, une ‘Fête du sport’, un ‘Village International de la Gastronomie, une Expo sur l’époque bleu et rose, de Picasso, ont aussi eu lieu.

Le Carreau du Temple devient ‘Food Temple’, pendant le week-end, des Marchés Flottants dus sud-ouest ont lieux les 14, 15, et 16, mettant en vente des vins, magret de canard, foie gras et fruits, quai de Tournelle (Vème), tandis que Week-end mondial du Bien-Être était célébré au Fouquets, avec sport, Yoga, Hypnoses,… et Massages gratuits.

Tant de créativité a, certainement inspiré, le Peuple Philosophe, à se pencher, le 16 Septembre, sur le thème : « Quel est l’impact des Mots sur la VIE ? », au cours d’un débat qui, animé par Pascal de Oliveira, eut lieu au Café des Phares@.

L’impact, mot issu du latin, ‘impactus’, comme l’on sait, signifie l’effet d’un projectile sur un autre corps. Les Mots, du bas-latin, ‘muttum’ veut dire ‘grognement’ !!! la Vie (du latin également, ‘vita’), constitue le phénomène commun aux êtres organisés, concernant la nutrition, l’assimilation, la croissance, ainsi que la reproduction.

Les langues se sont déliées, les unes avouant que « l’on ne parle jamais des mots », d’autres reconnaissant « qu’il faudrait s’exprimer sur nos modes de vie », ou encore, que « ça dépend de qui dit les mots en question ! », voire, « si’ l’on ne change pas de mot, on change de parole ! », ou bien, « en Allemagne, on retourne à la haine… », ou « … débat, pour ou contre l’Islamisme !!! »

« ‘Ta gueule !!!’ fut aussi de la partie… ainsi que ‘la Porte’ !!! (ouverte ou fermée)… ou, « les enfants se vengent !!! », « il ne faut pas s’arrêter au sens, mais harmoniser le dire et le parler », et « faire attention au contexte !!! », ou « distinguer les Mots et les Choses », ainsi que « la transition énergétique », « si l’on parle de la ‘Licorne’, c’est que ça existe !!! », « le caractère performatif des mots ». Il fut rappelé que « l’on n’avancera pas, tant que chacun se réduit à sa propre pensée, et que la ‘Licorne’ pourrait être remplacée par dieu, ces deux concepts « existent » puisque nous les utilisons et qu’ils produisent des effets dans notre vie. » Camus fut cité : « On ajoute au malheur du monde en nommant mal les choses » puis, « qu’il y a une histoire des mots, avec une influence des uns sur les autres », et que « Bergson y ajoute l’Action, donc une Intention », ainsi que « …qui est marteau voit le monde comme un clou ». « Du latin au grec, les mots sont, toujours, le reflet d’un certain univers, qu’ils proviennent de grands poètes, comme Baudelaire, ou d’écrivains tel que le russe Pouchkine, ou de philosophes comme en Allemagne Heidegger voire de politiques plus ou moins psychopathes comme Erdogan ou Trump.

Le Temps imposant sa loi, un terme fut mis à la controverse, puis, Gilles ayant fait sa version poétique, nous nous sommes trouvés au soleil du dehors, retouchant quelques concepts mal définis !!!

:-) - J’ai aperçu ta copine, l’autre jour, mais elle ne m’a pas vu !!!

- Je sais, elle me l’a dit !!!

Carlos

Débat du 9 septembre 2018 : « A quoi bon avoir des principes ? », animé par Claude-Pol Grogniet.

4 comments

Posted on 11th septembre 2018 by Carlos in Uncategorized

Les jours s’enchaînent, les uns aux autres, entraînant les semaines !!! C’est ainsi que, au cours de celle allant du 3 au 9 septembre, on assista à la Rentrée scolaire, et à des atermoiements politiques relatifs au prélèvement des impôts à la source. Un remaniement ministériel fut entreprit, par le Président qui, en raison du retrait de Nicolas Hulot de l’ ‘Ecologie’, y nomma François de Rugy. Semblable Tempête, « Climatique », cette fois, fut enregistrée au Japon, alors que les Belges (sacrés belges), veulent simplifier les règles relatives au Participe passé, l’Absentéisme augmentant dans les Entreprises à une moyenne de 17 jours par an. Au Brésil, le candidat d’extrême droite fut poignardé, tandis que la Californie faisait face à des violents incendies.

Conscient de tout ça, le peuple philosophe s’est assemblé au Café des Phares @, afin d’émietter la question posée, c’est-à-dire, « ‘A quoi bon’, avoir des Principes ? » animé par Claude Pol Grogniet.

« A quoi bon… », c’est une interjection qui exprime un certain ‘désespoir’, ‘doute’, ou ‘détresse’… les « Principes », s’entendant comme ‘source’, ‘origine’, voire, ‘règle d’action’, s’appuyant sur un jugement de valeur !!!

Alors ? Vaut-il la peine de s’astreindre à des règles de conduite incertaines, voire, hasardeuses, si rien ne le justifie ?

Au Public d’en juger, par secteur et, friand d’énigmes, il ourdit les conjectures les plus insoupçonnables, allant de la « prise de conscience », «l’absence de finalité », « Paradigme », ce à quoi il fut ajouté : « en France, le Président est le seul à en juger », surtout qu’ « il ne faut pas mentir »… suivi de « … Tu ne tueras point !!! »…, « si l’on n’a pas de règles Tout est possible !!! », « vivre en commun, cela a un prix social !!! »… « Dire ‘j’ai des principes’, cela équivaut à affirmer ‘j’ai des Principes, les autres n’en n’ont pas ! », « La fatalité, est le principe de mon mal », « il y a un prix social, au ‘vivre en commun’, ‘ramener le ‘principe’ à son Principe », « ‘à quoi bon’, pour qui ? Est-ce que cela tient la route ? », « … il faut régler les ‘amendes’(?) », « Peut-on juger le prix social de la Société dans laquelle je m’inscris ? »

De l’autre côté du pilier central, les impatients ont eu aussi leur mot à dire, mentionnant « ‘Les Misérables’ ainsi que Jean Valjean » et la « Religieuse »… Puis, parlant de religieuse, pourquoi pas « la Mante Religieuse », puis le discrédit de « la parole humaine, en Russie », quelqu’un appelant « à ne pas tout confondre », ou rappelant « l’attitude de Kant à Koenisberg », et signalant l’intérêt à « accepter le ‘Kairos’, comme moment favorable » !!! L’heure nous pressait, et la lumière du dehors nous invitait…

Gilles fut mis à contribution, puis, quelques instants après, le Soleil nous prit par la main, nous menant à goûter ses attentions paternelles !!!

:-) – Avez-vous des ‘PRINCIPES’, mon ami ?

- C’est la ‘FIN’ qui pose ‘PROBLEME’, mon cher !!!!

Carlos

Débat du 2 Septembre 2018 : « Le Désir : Emprisonnement ou Emancipation du sujet ? », animé conjointement par Christophe Baudet et Bruno Leucoris.

2 comments

Posted on 3rd septembre 2018 by Carlos in Uncategorized

L’imagination des Hommes ne cesse pas de produire des Idées, Martingales ou simples Escroqueries, et c’est ainsi qu’à Paris fut créé un lieu de Paysages contemporains, quoique éphémères, un événement Musical ayant également eu place, sous un ciel étoilé. Des visites guidées furent organisées au Jardin des Tuileries, afin de découvrir ses beautés, un Manège étant aussi accessible aux enfants, moyennant un Passe de 20€, fut aussi monté.

Arrivé le 2 Septembre, les amants de Sophie se sont réunis au Café des Phares@, afin de s’entretenir sur le Désir, au cours d’un Débat qui, animé, conjointement par Christophe Baudet et Bruno Leucoris, s’interrogeait sur leur thème : « Le Désir… : Emprisonnement, ou Émancipation du Sujet ? »

Bien que, traditionnellement, le thème de la Discussion soit choisi, sur place, parmi une dizaine de propositions, nous nous sommes, derechef, penchés sur celui-là. Dés lors, une fois la salle imaginée partagée en quatre, ce qui n’améliorait point le flux des idées, étant donnée l’étymologie du terme « Désir », dérivé de ‘Sideris’, voir un Astre, cela impliquait déjà, une certaine audace de sentiments !!! Pour ce qui est de l’Émancipation, il s’agit, par exemple, d’un acte par lequel un (une) jeune s’affranchit de la puissance hégémonique, étatique, paternelle ou de tutelle. L’Emprisonnement, lui, étant la conséquence d’une sentence, prononcé par un Tribunal compétent alors que, de son côté, le « Sujet », il peut avoir différents sens : 1) c’est n’importe quel individu, 2) quelqu’un de soumis à une autorité, 3) ce dont il s’agit dans une conversation, 4) matière à réflexion !!!

Qu’en avons-nous tiré?

Manque d’idée, peut-être, les uns ont gaiement évoqué « Michel Polnareff (affiché sur les murs de Paris, à un certain moment)» !!! « Est-ce qu’il a servi d’exemple ? », coupa quelqu’un… « Est-ce que nous allons vers ‘l’Objet désirant’… et point le ‘Moi’ décidant ? », ajouta quelqu’un d’autre. « Je ne suis pas libre de mes émotions !!! », fut-il affirmé aussi, quoique cela n’améliora point l’élaboration des idées !!! « ‘Que désirez-vous ?’ serait la formulation correcte lorsque l’on s’adresse a quelqu’un, avec l’intention de le servir »… « S’émanciper, se libérer, se diriger vers d’autres choses !!! », « On en parle, en général, pour l’homme… et il s’agirait d’appétit, d’après Spinoza ; on est entre philo et psycho » ! « C’est quoi, le ‘Désir intérieur’ ? », s’enquit quelqu’un !!! « Je pense à Spinoza et Descartes », se demanda un autre, encore !!!, « l’influence des Bouddhistes-Zen, étant assez abordable, ce que nous considérons important ».

Il fût encore ajouté que « les comédiens, sur scène, cela ne sert à rien !!! Puis, à propos de Lacan, qu’il « s’agit d’une tragédie, le mot ‘Désir’ signifiant ‘envie’, ‘besoin’, ‘coïncidence’, qui nous apporte, par ailleurs, quelque chose de formidable » ! Quelqu’un d’autre a évoqué « ‘le Besoin’, ce dont le ‘je’ manque, Pascal se référant au ‘Besoin de Désir’, et Platon à ‘Éros’, dans ‘Le Banquet’, » récupéré par Spinoza !!!, Tout cela nous amena à vers l’Ataraxie’, et autres Désirs comme stratagème !!!

Pour terminer, de ses vers, Gilles résuma le Tout, rappelant ‘Simone de Beauvoir, et le Désir, nommé « d’inaccessible étoile’ !!! »

:-) Depuis 20 ans, deux octogénaires n’ont pas fait l’Amour ! Lors d’une promenade, dans la campagne, leur Désir se réveilla !!! La Mémé se dénude et s’accroche à la clôture. Une fois, Tout consommé, son mari s’écrie : « Tu as été formidable !!! Meilleure qu’il y a 30 ans !!!

- Oui, lui répondit-elle, mais, il y a 30 ans, les clôtures n’étaient pas électrifiées !!!

Carlos

Débat du 26 août 2018 : « L’idée d’inconscient exclut-elle celle de liberté ? » animé par Sabine Miniconi.

3 comments

Posted on 27th août 2018 by Carlos in Uncategorized

« A chaque jour suffit sa peine », dit la sagesse populaire… mais aussi des joies, souvenirs ou commémorations, comme les réunions des comités d’Entreprise, des Visites caritatives aux gens en situation de Handicap, ou même en Compétition Electorale, telle étant le cas aux USA, avec l’étrange intromission de la Russie dans les affaires étrangères de ce pays. Michael Cohen, ex-fidèle de Donald Trump, fait trembler la chaise de celui-ci, en raison des scandales sexuels qu’il aurait rendu publics, tandis qu’à Guadalajara, les relations sexuelles sont tolérées, même sur ces mêmes lieux.

L’Insolite, ainsi que le Sexuel, s’introduit aussi dans le cours du Temps, et c’est ainsi que la célèbre chanteuse, Aretha Franklin, laisse 80 millions de dollars, dans la Banque, mais point de Testament (?). Un entraîneur de foot fut condamné à Newcastle, pour des dizaines d’abus sexuels, et L’Inde se trouve sous le choc, après le viol d’une fillette de 8 ans…

Puis, le voile fut levé, également, sur la vie dissolue de Whitney Houston, tandis que 40 mille personnes sont attendues ce dimanche, à Paris, pour suivre le défilé de la grande fête hindoue de Ganesh, le dieu éléphant.

Enfin!!! Le dimanche 26 AOÛT, le peuple philosophe, s’est adressé au Café des Phares@, afin de, sous la direction de Sabine Miniconi, disserter sur le thème, par elle choisi, entre une dizaine d’autres proposés : « L’Idée d’Inconscient exclue-t-elle celle de Liberté ? », d’après Freud, selon ce que l’on a prétendu… Serions-nous à côté de la Plaque ? Ne serait-ce : « L’idée de Liberté permet-elle tous les crimes, même les plus odieux pour la Conscience Humaine ? »,

Vaste affaire, difficile à régler d’un revers du Cogito :-( …En effet, si l’on tient compte que l’IDEE (latin/grecque) constitue la représentation, abstraite, d’un être ou objet… l’INCONSCIENT, ne peut pas se rendre compte de ce qui nous arrive…, un psychologue étant, dès lors, appelé à secourir, éventuellement le patient, harassé par de telles questions et, la LIBERTE(latin/grecque : Libertas), enfin, constituant l’indépendance absolue du Sujet, vis-à-vis de qui, ou quoi que ce soit, on peut conclure que l’Individu se trouvant dans dans un TEL CAS, est mal parti, s’il entend changer de trottoir !!!, …ou passer de l’autre côté de la rivière !!!

De son côté, lhypothèse d’un ‘Inconscient’, exclut TOUTE hypothèse d’une Connaissance de SOI, nous empêchant d’être LIBRES, dès lors !!!! supposition

Au Diable la Varice’ !!!Les participants, présents, se sont exprimés, les uns entendant « que la différence entre conscient et inconscient est du domaine du psychanalyste »…. d’autres avertissant que « chacun sait où il va », d’autres encore, « que l’on s’engage dans des sentiers  obscurs », voire « Spinoza et le ‘libre arbitre’ », ou « Freud, appelant à l’introspection… ». Quelqu’un rappela le « Connais-toi, toi même», des grecs, « le dangereux mélange ‘Psychanalyse+Philo’ », que « face à Conscient ou Libre, les gens ne veulent pas le savoir », « Le rêve est un phénomène à part », « Quelqu’un qui veut voir sa mère, mais perd ses clés, alors elle s’en va » (????), « Je pense que le Conscient tire sa force de la Rationalité », « Le Désir amène des ‘problèmes de Pulsion’ !!! », « L’idée de ‘Conscient’ et ‘Inconscient’ est indifférent, le problème est que je sois ‘ici et maintenaint’!» (RIRES)… « A l’origine de ces états de conscience se trouve Freud, et on peut y avoir l’accès de forme directe »

Arrivé l’heure de rendre la Parole au Silence, Gilles l’a reprise, afim de faire son résumé poétique de Tout cela et, après quelques balbutiements, destinés à se départir de la Cogitation hebdomadaire, nous revoilà, dehors, refaisant le Monde, sous un généreux soleil d’été !!!

:-) - Pourquoi les requins vivent-ils dans l’eau salée ?

- Parce que, s’ils se trouvaient dans l’eau poivrée, ils ne cesseraient pas d’éternuer !!!

Carlos

Le débat du 19 août 2018 : « Il est plus difficile de briser un préjugé qu’un atome (Albert Einstein) », animé par Daniel-Philippe de Sudres.

1 comment

Posted on 14th août 2018 by Gunter in Uncategorized

Débat du 12 août 2018 : « Penser le rapport Dominant/Dominé », animé par Jean Luc Berlet.

3 comments

Posted on 13th août 2018 by Carlos in Uncategorized

La Terre ne cesse pas de tourner et, au cours de la semaine écoulée entre le 6  et le 11 Août, bien d’événements ont secoué le Monde, tels la création de ‘start up’, en France et, sous le plan supra national, ainsi que ‘la Semaine Internationale des Sciences, et des Services liés aux personnes en nécessité’, ou liés au Médico-Social, et, aussi, pléthore de Concerts, Expositions, et circonstances Sportives, voire séances de Cinéma en plein air, ou La semaine européenne du ‘cerveau social’, tandis que à l’Institut Pasteur, ‘France-Alzheimer’ se proposait de briser le secret social des patients.  Le dimanche, 12 Août, le traditionnel débat-philo, au Café des Phares@, prenant sa place dans l’ordre du calendrier annuel, l’animateur du jour, Jean Luc Berlet saisit, entre une dizaine de propositions, la question à dépiauter, « Penser le rapport ‘dominant/dominé’ »,. Qui, ou quoi, nous interdirait-il de le faire ? ‘Penser’, consiste, étymologiquement, à ‘PESER’, et le rapport au POUVOIR, s’établit selon la situation sociale des individus, même dans un pays ‘Egalitaire’ !!!

Il ne nous restait qu’à écouter l’avis des participants, qui se sont exprimés de multiples façons, qui, se référant au « rapport ‘Maître-Esclave’ », ou « à Hegel, voire Karl Marx », voire, « l’empêchement », ou affirmant que « le ‘groupe s’en défend ». « Il faut définir les mots », demande quelqu’un, poursuivant : « en France, on obéit à la Loi, que l’on soit de droite ou de gauche !!! »

« Sujet intéressant, poursuivit une participante, mais, au-delà de la ‘dialectique dominant-dominé’, il n’y a que ‘l’Autoritarisme’ !!!… question d’Ego ! », « … le Patron ayant le ‘droit de cuissage’ sur les employées les plus attirantes ».

Il fut rappelé le ‘rapport Homme-Femme’, aux USA, au Brésil, ainsi que celui des animaux, voire la relation perverse mère/fils, dont celui-ci la bat, régulièrement !!!, et l’on a aussi évoqué, également, l’Homme, comme ‘seul animal’ qui donne la mort à sa femme, problème de la philo ( ?), ou même, la ‘domination symbolique’, évoqué par Hegel, valeurs masculines (guerre, héroïsme)… les féminines étant basées sur la force de l’Etat, ‘théorie de Françoise Dolto’ (?), puis, mentionné le rapport ‘dominant-dominé’, ou ‘la Servitude Ordinaire’, ‘la Servitude Volontaire’, revenant à La Boétie, ‘Pouvoir de l’Etat’… du Dominant !!!

Il a été mentionné, également, le rôle de France Gall, dans un film sur la ‘domination Nazie… Puis, le familier Alain Badiou, avec son ‘ne regardez pas la force de l’autre, mais votre faiblesse’, ainsi que ‘la Patience et longueur de temps, font plus que force ni que rage’… voire, Malraux qui entend ‘comme base l’harmonie des Pouvoirs Publics’, ou ‘l’homme culpabilise la femme’, et ‘établit le Droit de Cuissage’, alors qu’il faut libérer le rapport homme-femme. C’est important afin que celle-ci se gouverne-elle-même, s’exonérant de la mixité ‘dominant-dominé’, ainsi que les Musulmans, Franc’Maçons, et juifs…

On s’est inquiété de ‘savoir qui n’a pas parlé’ et, immédiatement, quelqu’un a rappelé ‘la Croix du Sud’, l’autre, ‘la guerre des Boutons’, d’autres encore, le fait que ‘l’on peut crever de la piqure d’un moustique’, ‘condamner les défaitistes’, qui manquent de générosité’, ainsi que ‘les rapports USA/ URSS’, et ‘la fureur de vivre’ !!!

Finalement, de ses vers, Gilles mit un terme à l’exercice, puis, après quelques derniers balbutiements, de pure forme, tout le monde s’est retrouvé sous le soleil du dehors.

J : Ce qui est à nous est à nous, ce qui est à vous est négociable !!!

Carlos