Débat du 24 février 2019 : « Notre absence d’enthousiasme nous perdra-t-elle? », animé par Pascal de Oliveira.

1 comment

Posted on 26th février 2019 by Carlos in Uncategorized

L’alacrité du Temps fait pousser des ailes à notre quotidien, rendant ainsi, Tout possible !!! C’est ainsi que, au cours de la semaine allant du 18 au 24 février, le public a vu défiler des ‘Gilets Jaunes’, par les rues de Paris, se défiant de la Politique préconisée par le Président de la République, Emmanuel Macron, alors que c’est l’Assemblée Générale qui, en décide, en définitif, et que l’affaire Benalla est dénoncée par le Sénat qui y voit des dysfonctionnements majeurs pour le pays. D’autres excès ont eu lieu, également, dans le pays, à caractère antisémite, parfois, tel l’odieuse attaque dirigée contre Alain Finkelkraut, en pleine rue de la capitale. Cependant, arrivé le 24 février de l’année 2019, le Peuple philosophe s’est trouvé au Café des Turbines@, (les Phares étant toujours en réaménagement), afin de tirer au clair, la problématique soulevée, c’est-à-dire : « Notre absence d’enthousiasme nous perdra-t-elle ? », au cours d’un d’un débat animé par Pascal de Oliveira.

Selon les dires de Paul Valéry, l’enthousiasme a main liée avec le désir. Ce qu’il y a à retenir, donc, c’est la faculté, ou désir de s’enthousiasmer, soit se passionner pour quelqu’un, ou quelque chose, la démangeaison des ailes d’un Papillon, par exemple, ce qui, pour Platon entraînerait l’intérêt envers les ‘grandes choses’. En effet, ne faut-il pas de l’ingéniosité, pour fabriquer le ‘coucou’ suisse ? L’‘enthousiasme’ (du grec, ‘transport divin’) est lié, entre autres, à la levée d’un interdit, passion, ardeur, exaltation joyeuse, ce qui fait, qu’il nous reste du provisoire, ou possibilité de se laisser leurrer… et, celui qui ne se laisse jamais leurrer, est dans l’errance. L’inspiration constitue partie de l’esprit ainsi que de sa mise en forme. Nous appartenons au ‘temps des médias’ et, en raison de cela, nous nous sentons coupables, déprimés !!! il serait utile de se rendre disponible envers ce qui est plus grand que soi, un idéal Spinoziste… Etant pulsion de vie, et sentiment de faire partie de quelque chose plus grand que soi, l’enthousiasme permet d’avancer, et de se sentir vivant, ne serait-ce qu’à l’occasion d’un match de foot, ou la découverte du ‘Bozon de Higgs’ (particule élémentaire dont la brisure entraîne une interaction vers laquelle ‘l’élan vital’, de Bergson oriente sa pensée).

Les passionnés de Sophie se sont offert l’immense plaisir de participer à la déconstruction de la question qui leur était posée, et c’est un soleil radiant que tout le monde a poursuivi le fignolage des idées en ébullition…

Une fois que Gilles ait fait son interprétation poétique de l’événement, la séance fut levée, et c’est dehors que l’on a fait les habituelles

:-) -Pourquoi les fanfares avancent-elles en jouant ?

- Pour s’éloigner du bruit !!!!


C
arlos

Le débat du 17 février 2019 : « La société, a-t-elle le dévoir de nous donner une place ? », animé par Daniel-Philippe de Sudre.

2 comments

Posted on 20th février 2019 by Gunter in Uncategorized

Le débat du 10 février 2019 : « Qu’est-ce qu’appartenir ? », animé par Bruno Leucoris et Christophe Baudet.

2 comments

Posted on 6th février 2019 by Gunter in Uncategorized

Débat du 3 février 2019 : « De quoi la France est-elle malade ? » animé par Michel Turrini.

2 comments

Posted on 5th février 2019 by Carlos in Uncategorized

Les jours se suivent, sans crier gare, mais se chargeant des événements les plus inattendus, que le peuple philosophe cherche à comprendre dans toute son étendue, afin d’en faire une lecture salutaire, et orienter ainsi chacun des temps du Temps. Se rendant compte que quelque chose cloche dans la poursuite du temps, il s’inquiète de connaître les raisons du malaise qui gagne le pays, afin d’y remédier… se demandant « de quoi la France est-elle malade !!! », au cours d’un Débat, animé par Michel Turrini au Café Les turbines.

Le fait est que certains gagnent 45.000 €, par heure et, le paradoxe étant que l’on est contre les impôts tout en réclamant du pouvoir d’achat. cela incite à revoir les plans de l’Assemblée nationale, et du Gouvernement. La France est malade de sa République, car elle n’a pas la culture du ‘partage’… les valeurs, en acte, étant celles du ‘désir d’argent’, ainsi que ‘de consommation’, à tout prix, ‘quelles sont les différences entre un gouvernement vertical et horizontal ?’ Bossuet entend que « Dieu se rit des Hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes »!!! il nous faudrait donc une culture de la délibération !!!, redonnant du mouvement. La stabilité de la 5ème République a créé de l’immobilité.

Une participante assidue fit savoir qu’elle était ‘choquée par le fonctionnement nocturne de l’Assemblée Nationale, avec la présence d’une trentaine de députés, à peine, légiférant sur des problèmes relevant d’une grande importance pour le Pays’. Pourquoi accepte-t-on cela, en se prétendant démocrates ? La République n’est pas malade…, elle est blessée !!!. Un participant a noter aussi qu : ‘il est très dangereux de prétendre que la France est malade de la liberté, sous le prétexte que la liberté donnerait le libéralisme. Il faut une éthique de la délibération et de la responsabilité délibérative, et point une dictature d’experts mondiaux, tel que la prôna Hans Jonas’.

On a fait remarquer, aussi, qu’il ‘y a trop d’habitants dans le monde, et que ‘46% de la population en a marre de la Constitution de la Vème République !!! ‘ En faudrait-il une autre ?

Gilles fit rimer Tout ça et, après quelques balbutiements, encore, la salle se désemplit et les amants de Sophie se sont trouvés dehors, refaisant le monde, sous le soleil ensorcelant de l’hiver!!!!

:-) Un médecin dit à son patient :

- J’ai deux nouvelles à vous annoncer.

- Commencez par la bonne.

- Mais qui vous a parlé de bonne ?

Carlos

Le débat du 3 janvier 2019 sera animé par Michel Turrini. Le sujet sera : « De quoi la France est-elle malade ? »

0 comments

Posted on 30th janvier 2019 by Gunter in Uncategorized

Les Phares déménagent… Pendant deux mois environ, les Phares seront délocalisés au café Les Turbines au 21, rue Turbigo, Paris 2ème, métro Etienne Marcel (mêmes horaires) !

0 comments

Posted on 23rd janvier 2019 by Gunter in Uncategorized

Débat du 20 janvier 2019 : « Est-il sage de prendre ses désirs pour la réalité ? », animé par Gunter Gorhan.

2 comments

Posted on 20th janvier 2019 by Carlos in Uncategorized

Le début d’une Nouvelle Année est, toujours, aussi bien un moment d’inquiétude, que d’espoirs et réjouissances particulières, ayant pour but le célébrer. Attendant que la Lune ne nous tourne la face, et le fait que les inscriptions viennent d’être ouvertes pour le ‘Marathon de Paris’ du 14 Avril, accumuler la force indispensable aux participants, est un redoutable défit… alors que les fêtards ont goûté les Galettes des Rois, tout simplement, s’offrant les énergies nécessaires à la visite du ‘Salon du Développement Durable’. Par ailleurs, les Auteurs littéraires, se disputaient le Prix de la Littérature 2019, en Picardie, et les plus fameux Illustrateurs, se réunissaient, aussi, dans les lieux choisis pour cette sorte d’événement. Pendant ce temps, insoucieux, les amants de Sophie, ce sont réunis au Café des Turbines@, afin de se tirer d’un doute, à savoir, « Est-il sage de prendre ses Désirs pour la réalité ? », au cours d’un Débat que Gunter Gorhan se chargea d’animer.

Voyons !!! Émanant, étymologiquement de ‘Sidérais’, le Désir, est une façon d’exister, tournée vers l’Avenir, alors que Descartes affirmait préférer ‘changer ses Désirs, plutôt que modifier l’Ordre du Monde !!!’ Or, il est clair, que le langage est une ‘toile d’araignée’, où se font attraper les mots, absolument nécessaires pour la vie en Société et, même les Malentendus, ne font qu’enrichir nos échanges.

La ‘parole’ étant éparpillée dans la salle, il a été dit que « le Désir (collectif, pas individuel) est un outil, voire, un moyen de reconstruire l’ordre du monde, selon Marx ». En suite, nous nous sommes demandé, « comment transformer le monde, selon ses propres désirs, si chacun a les siens ? » Puis, affirmé que « sans ‘désir’, on ne peut rien échanger » ! ‘On a fait appel à Freud’, fait noter que ‘le Sage est quelqu’un qui fait peur, écrasant le goût de l’aventure’, et rappelé ‘la génération Mai 68’, ainsi que le ‘connais-Toi, Toi-même !’, et, ‘les mots font Tout pour que l’on ne se comprenne pas’, ou, au contraire, ‘les mots font Tout pour nous séduire’ !!! (Je me demande s’ils y réussissent souvent). Puis, il fut ajouté, ‘Faites en sorte que vos rêves durent plus que la nuit !!!’… et aussi, ‘qu’il s’agit là, du goût de l’aventure’ !!!

Les idées s’épuisant, et le temps alloué à l’exercice, arrivant à sa fin, après la synthèse poétique de Gilles, la stratégie la plus subtile était de mettre un terme à la séance… C’est ce qui  fut fait… et tout le monde se trouva au dehors, heureux de s’être aéré les méninges !

:-) Un homme va voir son médecin : – Docteur, que dois-je faire pour vivre    longtemps ?

- C’est simple lui répond-il : Supprimez l’alcool et le tabac, renoncez aux aliments gras ou sucrés et contentez-vous de légumes bouillis, faites de la gymnastique, couchez-vous tôt et levez-vous de même, bien entendu renoncez aussi aux dames et

Le patient l’interrompt :

- Docteur, si je fais tout ça je vivrai vraiment beaucoup plus vieux ?

- Je ne peux pas vous le garantir, mais ce dont je suis sûr, c’est que ça vous paraîtra beaucoup plus long.

Carlos

Débat du 13 janvier 2019 : « Puis-je avoir des Convictions, sans prétendre à la Vérité ? », animé par Bruno Leucoris et Christophe Baudet, au Café ‘Les Turbines’, dans le 2ème Arrondissement.

2 comments

Posted on 17th janvier 2019 by Carlos in Uncategorized

« To be or not to be !!!» Pour que l’année débute en fanfare, il nous faut les plus variées  des festivités, essayant d’oublier autres événements tragiques, tels que l’explosion meurtrière qui eut lieu dans le IXème arrondissement de Paris, causant quatre morts, dont deux pompiers, ainsi que de nombreux blessés, rendant, par ailleurs, inhabitables près d’une douzaine d’immeubles !!! Côté joie, le Zoo de Thoiry nous a montré un monde fabuleux, au cours d’une Exposition assez ludique, tandis que le Musée Pompidou présenta, à ses visiteurs, une riche documentation sur l’‘Art de la Photo’, et organisa des ‘Cours de Cuisine’, pour les enfants, administrés dans les lieux appropriés. Quoique moins agressifs, les ‘Gilets Jaunes’ sont toujours déterminés, et l’organisation d’un ‘ Grand Débat National’, prévu par le Gouvernement, commence à se mettre en place, malgré certaines difficultés. A l’étranger, Carlos Ghosn, président de Renault, est toujours en prison au Japon, depuis plus de vingt jours, et il semble qu’il y restera encore pour longtemps, tandis qu’aux USA, le ‘Shutdown’, provoqué par Donald Trump s’éternise, privant de salaire 800. 000 fonctionnaires.

Insoucieux de tout ça, arrivé le 13 janvier, le peuple énamouré de Sophie, s’est trouvé au Café ‘Les Turbines’@ , afin de tirer au clair, le sens de la question qui lui était posée : «  Puis-je avoir des Convictions, sans prétendre à la Vérité ? », au cours d’un débat animé, conjointement par Bruno Leucoris et Christophe Baudet. ‘Conviction’ versus ‘Vérité’ !!! Pourquoi se gêner ? Dans mon pays, on dirait que ‘le cul n’a rien à voir avec le pantalon’… mais enfin, il fallait k’ça ‘turbine’ !!!! Liée au désir d’appartenance, la ‘Conviction’(du latin : convictus ), reflète le sentiment de quelqu’un qui croit, fermement, en ce qu’il pense et affirme. De son côté, la ‘Vérité’, est définie par la proverbiale autant qu’étonnante alitheia grecque, ‘non-mensonge’… Il ne nous reste que le prédicat, ‘puis-je’, afin de mettre chaque chose à sa place. En effet, je peux être absolument persuadé de ce que j’affirme, sans m’inquiéter du fait que ce soit vrai ou pas… Quant au ‘Pouvoir’!!!…, du latin ‘posse’, revient à ‘être capable de…’, avoir la capacité… Voilà ! Voilà !!!

En bons soldats, les amants de Sophie, ont répondu qu’il « s’agissait du désir d’appartenance », que l’on vérifie, par exemple, dans le cas de ‘Lucien Lacombe’, (film de Louis Malle sur un jeune paumé en quête de reconnaissance, durant l’Occupation). Que « d’une ‘conviction’ on peut témoigner » que « la ‘conviction’ est liée à la subjectivité », « de l’ordre de l’expérience, mais pas forcément rationnelle », pour les uns, d’autres, plus pessimistes, que « cela correspondait au doute d’y arriver ».

Référence fut aussi faite, à plusieurs reprises, au fonctionnement de notre justice, qui demande ‘l’intime conviction’ des jurés, au moment de leur verdict. La vérité, elle, « semble être plus de l’ordre de la connaissance, que de la certitude ». «  Elle ‘est une mante religieuse’ », dit encore quelqu’un. « La conviction est personnelle, alors que la vérité est absolue », proposa aussi, un autre.

Gilles mit un brin de fantaisie au questionnement et, après quelques balbutiements de pure forme, tout le monde s’est laissé attirer par le beau soleil du dehors !!!

:-) Ne courrez jamais après un bus ou une femme :Il en arrive toujours d’autres dans les cinq minutes !

Carlos

Débat du 6 janvier 2019 : « La conversion philosophique, pour ou contre ? », animé par Pierreyves.

3 comments

Posted on 7th janvier 2019 by Carlos in Uncategorized

… Au cours de la semaine allant du lundi 31 décembre 2018, au 6 Janvier 2019, bien des événements ont eu lieu dans la capitale, ainsi que dans le monde, comme les affriolants soldes d’hiver, ou les contestations des frileux ‘Gilets Jaunes’, refusant la politique de leur Président.

Pendant ce temps, autour de notre planète Terra, tournent les vaisseaux les plus variés, financés, va savoir par qui. « …e pure si muove », (et portant elle tourne), se résigna à proférer Galilée, devant le Tribunal Inquisitoire !!!. le peuple, amant de Sophie, se déplaça, le 6 janvier 2019, jusqu’au Café des Phares@, afin de s’entretenir du sujet dicté, derechef, par l’animateur du jour, Pierreyves, « La conversion philosophique, pour ou contre ?», alors que par tradition, et logiquement, le thème du débat est choisi, par l’animateur, certes, mais parmi une dizaine de propositions, venues de la part des participants, comme il est logique Pourquoi y déroger ?. Étrange question, s’agissant de ‘conversion’, philosophique ou pas !!! Comme si l’on avait point ‘d’autres chats à fouetter’.

Mais, enfin, ‘au Diable l’Avarice’. Qu’est-ce qu’une ‘CONVERSION, Philosophique fut-elle? Du latin « conversio », le mot dénomme le fait d’abandonner une religion, pour en adopter une autre ! Ou passer de l’incroyance à la foi !!! Supposant que je suis contre !!! Comment orienter le débat ? Et si je suis pour ?

Le désir de s’exprimer dépassant la Connaissance, Tout le beau Monde y est passé, d’« Édouard VI à Lacan », « on croit tout le monde dans la rue », « la conversion est difficile », « on ne veut pas changer, alors, on ne change pas ». « Conversion philosophique, est un autre rapport à soi et à la connaissance ! C’est retrouver l’étonnement ». « Conversion par la philo, ou conversion à la philo ? » « C’est une pratique » « La conversion existentielle c’est s’ouvrir au divin ! » Quelqu’un rebondit disant « aimer bien le ‘bordel’… vivre sans convictions », ou « aller jusqu’au bout d’un projet », « il faut une ‘conviction’, ou une ‘conversion’ », « la braise brûle sans cendre »…, « pour moi, la ‘commune’ est un éveil », «  que la conversation est une fulgurance »… « on est dans la ‘conversion religieuse’, ou dans le ‘désir’ », « Va vers toi », « on choisit, ou est-on choisi ? », « ‘convertir’, c’est changer de religion !! »

C’est triste, non ?

Gilles fit son résumé, en vers, de ce moment de « Pensée » (pesée), et, après quelques ajouts supplémentaires, Tout le Monde s’est retrouvé dehors, sous le soleil, brillant, mais peu convaincu !!!

:) C’est une question de propreté, il faut changer d’avis, comme de chemise !

Carlos

Débat du 30 décembre 2018 : « Lorsque l’auteur a été un salaud, l’œuvre est-elle atteinte ? » animé par Alain Gorian.

4 comments

Posted on 30th décembre 2018 by Carlos in Uncategorized

Les jours ne font que passer, se pressant d’atteindre la nuit, afin de combler notre sommeil de rêves, parfois prémonitoires… C’est ainsi que les semaines suivent le mouvement et, ayant eu l’intuition que notre planète, la Terre, tourne autour du Soleil, Galilée exulta de joie, satisfaction de peu de durée « … e pure si muove !!! », se résigna à balbutier le savant, se rétractant devant le tribunal de la ‘sainte Inquisition’.

Quoi qu’il en soit, au cours de la semaine allant du lundi 24, au dimanche 30 décembre, les ‘Gilets jaunes’ maintiennent leur désaccord vis à vis du Président, Emmanuel Macron, et promettent de se faire entendre et voir lors du réveillon de la Saint Sylvestre sur Les Champs Elysées. Enfin, Alexandre Benalla refait surface avec une sombre affaire de 2 passeports diplomatiques non rendus… Cependant, l’humeur est aussi à la préparation des prochaines festivités : cadeaux, champagnes et autres agapes…

Tenant compte de Tout cela, les passionnés de Sophie se sont réunis au Café des Phares@, afin de dépiauter la question qui leur était posée, c’est-à-dire : « Lorsque l’auteur a été un salaud, l’œuvre est-elle atteinte ? », au cours d’un débat animé par Alain Gorian.

Étonnante question !!! C’est-dire, il y a un doute, à propos du chef- d’œuvre, qui ne pourrait point être atteint, si ce n’est par le travail d’un salaud !!! Dans mon pays, dans un tel cas, ont réplique: ‘Le cul n’a rien à voir avec le pantalon’ !!! En effet, il y a des génies qui sont moralement dépravés… et des analphabètes d’une admirable générosité !!! Mais, enfin, ‘faute de grives, on mange des merles’, d’après le dicton ! Voyons ! 1) Un ‘salaud’ est un terme injurieux, désignant un Homme méprisable, ignoble, déloyal, moralement répugnant !!! 2) Comment discerner dans un Travail, une Intention ? C’est rare de trouver quelqu’un en accord, à 100%, avec ses actes et ses dires, alors qu’affirmer que ‘nous sommes Tous des salauds’ est assez fréquent, démagogique.

Le fait est que l’on ne peut pas séparer l’auteur de l’œuvre, cela dépendant, peut-être, de la nature de celle-ci ! Rousseau, Houellebecq, Voltaire, Céline, Heidegger, nous démontrent que l’on apprendra, toujours quelque chose de quelqu’un… alors que nous sommes tous des salauds. Georges Sand est célèbre en raison de sa vie, et point de son œuvre, assez mièvre, au demeurant. Sade ? Pourquoi aurions-nous besoin du salaud? C’est assez démagogique, et cela voudrait dire que nous ne le sommes point. Peut-être qu’un acte immoral ne compromettrait pas toute la personne !!! Mystère et Boule de Gomme !!!

Le publique présent s’efforça de retirer le mieux possible de substance, de sens, de l’énoncé, s’orientant, comme souvent, par les faits divers les plus sensationnels, ou autres références originales, jusqu’à ce que, le temps de réflexion arrivant à son terme, Gilles résuma Tout en vers et, après quelques sursauts encore, la réflexion prit son terme, le soleil du dehors étant assez attirant, et propice aux commentaires les plus divers, retenus par des hésitations, dues au doute non philosophique, mais craintif, peut-être !!!

:-) Un cantonnier pose sa pelle, allume une cigarette, et lit sur le paquet : «Fumer nuit gravement à votre santé !!!

- Ahhhh les salauds, s’écrie-t-il !!! Ils n’écrivent pas la même chose sur les pelles !!!

Carlos