Débat du 6 octobre 2019 : « Liberté et déterminisme, comment concilier les deux ? », animé par Daniel Ramirez.

1 comment

Posted on 9th octobre 2019 by Carlos in Uncategorized

Au cours de la semaine allant du samedi 30 septembre, au dimanche 6 octobre, une large somme d’événements, politico-sociaux, voire, tragiques, ont eu lieu dans le pays, tels que l’inquiétant incendie d’une usine de produits chimiques, à Rouen. Puis, s’ensuivirent les obsèques de l’ancien président de la république, Jacques Chirac,en présence de nombreuses personnalités, françaises et étrangères’. L’incendie de l’usine chimique de Rouen continue de faire craindre une très sérieuse pollution à long terme.On déplore aussi, une attaque terroriste par un employé de la préfecture de police à Paris, qui a tué 4 de ses collègues et en a blessé une autre avant d’être abattu.

Dans les événements plus joyeux, La Nuit Blanche a mobilisé, ce samedi, un million de spectateurs pour diverses manifestations : Grande parade, périphérique transformé en vélodrome etc…

Le 6 Octobre, les passionnés de Sophie, se sont trouvés au Café des Phares@, afin de, sous la houlette de Daniel Ramirez, retirer la substantifique moelle de la colle proposée : « Déterminisme, et Liberté… comment concilier les deux ? »

De Toute évidence, il s’agissait d’un sujet politique et, dès lors, dans quel sens serions nous déterminés par la science, et, donc, notre cerveau ?… La physique quantique déterminant,elle, l’aléatoire… la gauche et la droite pouvant s’inverser, mais pas le haut et le bas, selon Jean-Luc Godard, comment agir ? On postule la Liberté, sans arriver à savoir si l’on est libre ou pas, la contrainte étant extérieure, et le déterminisme intérieur. Déterminisme, (nom masculin), ordre des Faits, suivant lequel les conditions d’existence d’un phénomène sont fixés, précisément !!! Liberté, (nom féminin, du latin, nom féminin, liber,), situation d’une personne qui n’est pas sous la dépendance de quelqu’un d’autre), Concilier, (également, verbe issu du latin conciliare, faire aller ensemble, rendre harmonieux, ce qui était très différent, contraire !!!)

La balle étant en jeu, il ne nous restait qu’à jouer, et les athlètes du ‘cogito’, s’en sont démenés, les uns prétendant que ‘concilier, n’est pas figer, dépendant de l’âge des personnes trouvées’, ‘l’empathie nous mène à l’action’, ‘j’ai besoin de Vérité !!!’, ‘la conscience morale est l’affaire de chacun’. Puis, la quête se poursuivit, faisant allusion à ‘Saint Thomas d’Aquin, qui s’opposait à Saint Just’, et que, finalement, il ‘s’agirait là, de religion’, voire, d’‘une quête de sa propre histoire’ !!!

Gilles mit le point d’orgue à notre exercice oratoire et, après quelques balbutiements de circonstance, Tout le monde se trouva dehors, sous un soleil automnal !!!

:-) Deux chevaux dans un champ voient passer un zèbre. L’un deux s’exclame : Tiens voilà un prisonnier évadé.

Carlos

Débat du 29 septembre 2019 : « Qu’est-ce qu’acquérir une conscience morale ? », animé, conjointement, par Bruno Leucoris et Christophe Baudet.

1 comment

Posted on 1st octobre 2019 by Carlos in Uncategorized

Au cours de la semaine qui s’est écoulée du lundi 23, au 28 septembre 2019, bien des événements se sont déroulés, les uns plus sensationnels ou surprenants que les autres, tels que la position délicate du président des USA, en raison de la corruption qui sévit dans son Parti, ainsi que le fait pour plusieurs compagnies aériennes comme ‘Aigle-Azur’ de se trouver en faillite. Puis, à Paris, on a eu la triste nouvelle du décès, à 86 ans, de l’ex-Président français, Jacques Chirac, ainsi qu’un grave incendie dans une usine chimique à Rouen, avec une menace de pollution à long terme sur toute la région et même au-delà.

Arrivé le 29, les enamourés de Sophie se sont trouvés au Café des Phares @, afin de dépiauter la question : « Qu’est-ce qu’acquérir une conscience morale ? », au cours d’un débat, animé, conjointement, par Bruno Leucoris et Christophe Baudet.

Une remarque : La coutume veut que l’on choisisse, sur place, un thème pour le débat, parmi une poignée d’autres sujets proposés par les participants…et je regrette chaque fois que ce n’est pas le cas.

Mais, revenons au sujet : Ce serait croire que la ‘conscience morale’ ressemble à un accordéon, et en avant la musique !!! Or, celle-ci n’est pas élastique, mais, bel et bien, une perception, ou la représentation, plus ou moins claire, que chacun peut avoir de son existence, et de celle du monde extérieur qui nous entoure…

Les langues se délièrent et, dès lors, fut exprimé  ‘l’étonnement que l’on s’interroge sur la conscience morale, une auto-discipline qui a des faiblesses, bien que celle-là s’attelle à la tâche’…certains ont récusé le terme « morale », et l’animateur a fait remarquer que les termes « morale et éthique » sont les deux faces d’un même concept : ‘Moral’, issu du latin, ‘Ethique’, dérivé du grec… , ‘Comment avoir une conscience morale, dès lors que l’on n’en a pas ?’. Les animateurs ont proposé, à notre réflexion, quelques études de cas, tous d’ordre médical, ‘Ça ramène au Bien, dernier étage de la culture chrétienne’, continua-t-on, puis, poursuivi, avec : ‘le mieux est l’ennemi du bien’, ‘si l’on est libres, c’est dû a une révolution du sens moral, d’où la distinction à faire, entre Bien et Mal’, ‘existe-t-il un juge, alors qu’il y a des guerres’, ‘ça a à voir avec le collectif’, ‘le médecin doit recadrer le patient’, ‘une menace nous fait tord, car elle revient à l’interdiction de manifester ses opinions, qui nous écarte de la morale’, ‘il faut toujours respecter chaque créature, et soigner le mal’ !!!, ‘l’empathie n’existe plus’, ‘les problèmes trouvés à l’hôpital, sont le reflet de la société’, ‘ma mère souffre d’Alzheimer, comment agir ? Elle est dans son univers, dois-je lui faire remarquer que ce qu’elle raconte n’est pas la réalité ?’, puis, finalement, ‘Je pense que la problématique est mal posée’…

Gilles fit part de son interprétation poétique et, après quelques ajouts, le débat prenant fin, tout le monde se trouva, sous le soleil du dehors !!!

:-( « Nous sommes tous, au fond d’un enfer, dont chaque instant est un miracle ! »

Carlos

Débat du 22 septembre 2019 : »Que serions-nous sans le secours de quelque chose qui n’existe pas ? », animé par Pascal de Oliveira.

1 comment

Posted on 23rd septembre 2019 by Carlos in Uncategorized

La sécheresse devient problématique, et la jeunesse se mobilise de par le monde, à ce sujet, alors que l’augmentation du prix du pétrole, occasionné par les attaques de drones sur une plateforme pétrolière de l’Arabie Saoudite, cause de sérieux soucis.

Une grande effervescence règne dans le pays, en raison de l’acuité des problèmes, aussi bien sociaux que politiques, les Gilets Jaunes et leurs Black Bloks se rassemblant, régulièrement, afin de mettre en cause le gouvernement du pays, dirigé par Emmanuel Macron, le ‘ Président des riches’, d’après eux souhaitent perturber le traditionnel week-end des ‘journées du patrimoine’.

Arrivé, donc, le dimanche, 22 septembre, les adorateurs de Sophie, se sont, comme habituellement, trouvés au Café de Phares@, afin de résoudre une étrange problématique, c’est-à-dire, le désarroi de se sentir en danger, si d’aventure rien ne venait nous sauver, au cours du débat : « Que serions-nous, sans le secours de quelque chose qui n’existe pas ? », animé par Pascal de Oliveira. Etrange !!! Mystère !!!Attendre le ‘salut’, qui viendrait de nulle part.

Apparemment, il s’agirait d’une phrase de Paul Valéry, à propos du mythe. Quelle serait, donc, cette chose, qui se trouverait agissante, malgré le fait de ne pas exister, tout en venant à notre secours ? Curieux, non ?

Chose, du latin Causa, est sensé correspondre à un Objet inanimé, c’est-à-dire, une entité abstraite. Puis, le Secours revient à une aide, voire, assistance, à quelqu’un qui se trouve en danger.

La controverse s’est donc, poursuivie, les uns prétendant ‘chercher quelque chose qui existe vraiment’, d’autres ajoutant que ‘quelque chose nous dépasse’, et que ‘la nature n’a pas besoin de nous, alors que nous avons besoin d’elle’. Perturbée par l’énoncé, une participante se demanda ‘qui sommes nous, pour que l’on vienne à notre secours ?’, ajoutant : ‘Je voudrais dire que nous sommes en perdition, et aurions besoin d’une forme supérieure, … un dieu !!!!’ Puis, quelqu’un d’autre, déclara que, ‘sans secours, nous serions nous-mêmes, tout simplement, cherchant des réponses partout, l’arbre n’a pas besoin de nous’, ou, encore, ‘il y a plusieurs formes d’existence’. L’animateur demanda s’il ‘y avait d’autres réflexions’, et, d’immédiat, une voix ajouta : ‘par ‘secours’, on entend que nous serions en perdition, et aurions besoin d’une forme supérieur d’aide, …. ‘un dieu’, ou de quelqu’un qui aurait une bouée !!!’, voire, ‘sans secours, nous serions nous-mêmes, tout simplement, cherchant des réponses, partout’, concluant que ‘l’arbre n’a pas besoin de nous’. Puis, on a ‘fait appel à d’autres prises de parole’, et une voix s’est levée, afin de signaler que ‘secours’, donne l’impression d’un danger… qu’il y ‘peur du vide’…, ce qui serait ‘créatif’. Un autre a pensé ‘à Valéry, poursuivant que, croyances, nous tous, en avons… Images sans objet, ainsi que mythes, profitant de nos Amours’, puis, le fait que ‘le Monde occidental a toujours vécu sous la menace, ou l’espoir, tel le ‘Paradis créatif’, l’URSS, qui a eu, comme conséquence, les 30 glorieuses !!!’, voire, l’interrogation sur ‘qui est qui ?’… ‘Que serai-je, sans passé, sans mythe, sans essence’ ?, suivi de ‘sans Descartes, on n’aurait pas ce que l’on connaît : le ‘Je pense, donc je suis’, ‘ Nietzsche, plein de contradictions’, ‘On a dit que nous avons tué Dieu, alors qu’il est plein de joie et de Vérité’, puis, ‘l’image est toujours présente’ (Mythe de la Caverne), ‘Dieu n’est pas nommé, car son image est irreprésentable’. On a poursuivi, ajoutant que, ‘Valéry se confronte à ce qui n’existe pas’, ou rappeler ‘Réalité’ et ‘Réel’, ‘Kant, cause et effet’, ‘Réalité, loi causale’, ‘Pour moi, le Réel est valable pour l’artiste’, ‘c’est une Transcendance’, ‘l’Artiste soufre de l’angoisse existentielle’, ‘Il faudrait une ‘Créativité Finale’, dont personne ne parle’, alors ‘que l’on en a besoin, les Pyramides en attestent…, etc.

L’heure jouait l’arbitre, et sonna pour terminer notre exercice !!! Ainsi, après le résumé rimé de Gilles, finit notre Débat !!!

:) Alors, cet examen, demanda papa kangourou à son fils, qui rentrait de l’école !!!

- C’est dans la poche !!!

Carlos

Débat du 1er septembre 2019 : « Que vaut notre jugement sans celui des autres ? », animé par Daniel-Philippe de Sudres.

1 comment

Posted on 2nd septembre 2019 by Carlos in Uncategorized

Un jour ce ne sont pas des jours, néanmoins, lorsqu’ils sont sept, il y a du grain à moudre… C’est ainsi que du lundi 26 août, au dimanche 1er Septembre, le G7 s’est réuni à Biarritz, sans que des violentes grosses manifestations se soient déroulées, le ministre des affaires étrangères iranien s’est entretenu avec son homologue français J.Yves le Drian, afin de tenter de trouver une solution à la crise iranienne. Crise, également, en GB, où le premier ministre Boris Johnson suspend les travaux du Parlement pendant plus d’un mois, empêchant ainsi les opposants au Brexit de s’organiser, rendant ainsi de plus en plus probable un « Brexit dur » sans l’accord de l’Europe. Donald Trump souffle le chaud et le froid mais, tandis que l’Amazonie est en feu, il s’est dit, finalement, satisfait de ce sommet, alors que le président brésilien, Bolsanaro, nie la gravité du problème, rentrant en conflit, donc, avec Emmanuel Macron… la sécheresse sévissant toujours, dans notre pays, où 85 départements sont soumis à des restrictions d’eau.

Conscients de Tout ça, arrivé le premier Septembre, donc, les amoureux de Sophie se sont réunis au Café de Phares@, afin de tirer au clair le sens de la question qui leur était posée, ce jour là, c’est-à dire : « Que vaut notre jugement, sans le jugement des autres ? », l’animation étant à la charge de Philippe de Sudres.

Du verbe latin ‘judicare’, l’action de juger revient au fait de prononcer une Sentence, en tant que juge, c’est-à-dire, un magistrat chargé d’appliquer des Lois. Alors ? Faut-il que les Jugements s’imbriquent les uns dans les autres, à partir du moment que l’on est dans un milieux absent de logique, donc?

Les voix se sont fait entendre, qui arguant de « la nécessité de partager la connaissance », qui rappelant «l’apprentissage du langage des enfants, en dehors de la société », tout en se confessant de « ne pas être sûr d’avoir raison », ou jugeant que « c’est une affaire de Magistrats », voire, « Qu’est-ce que sont les autres ? Notre famille ? Nos proches ?» Puis, « Il faut se méfier des jugements, qui peuvent venir de certaines souffrances, si l’on m’insulte, par exemple », ou « on croit vrai ce qui dit la majorité des gens. » Voire, « A quoi sert d’être certain ? », « la doxa ? » Ou, « ça sert à faire du bien, aussi », Puis, « un Homme à tué un autre, puis, il a été acquitté ! »

Pas mal de références à l’art furent évoquées, ‘l’art de la philo’, par exemple, du fait de ‘savoir écouter’, ‘chercher la Vérité ‘, le ‘Moi, Je’, ‘Sartre en a parlé’, ‘Kant également’, ‘la Raison pure’, ‘le Jugement lié à l’éthique’, ‘que vaut mon jugement, sans le jugement des autres ?’, ‘jugement annulé par vice de forme’. Puis, furent ajoutés : – ‘Jugement individuel, différent de celui des autres’, ‘explication, poids ou valeur’, ‘Les autres’, qu’est-ce que c’est ?’ Représentation démocratique ? Jugements… par intuition ? Regard des autres ? Regard croisé, permettant d’atteindre la Vérité ? Analyser, en vue d’un Jugement ? Dimension éthique ? a) Socrate, b)Kant (Impératif catégorique) c) Son propre Jugement. Enfin, « Qui est-ce qui juge, en moi ? », « Le jugement est un acte personnel »

Gilles résuma le tout dans des rimes de son cru, puis, Tout le monde se trouva au soleil du dehors, refaisant le monde !!!

:) Assister un criminel avant qu’il soit arrêté, c’est être son complice !

Assister un criminel après qu’il soit arrêté, c’est être son avocat !!!

Carlos

Le debat du 25 août 2019 : « Quelle pourrait être notre espérance commune ? », animé par pierre-yves.w

1 comment

Posted on 21st août 2019 by Gunter in Uncategorized

Le débat du 18 août 2019, « Démocratie et violence », animé par Jo Strich.

1 comment

Posted on 14th août 2019 by Gunter in Uncategorized

Encore plus urgent : L’horaire traditionnel [10h30 - 12h15] est maintenu jusqu’ au 27 oct. prochain – merci Georges !

0 comments

Posted on 31st juillet 2019 by Gunter in Uncategorized

Le débat du 4 aout 2019, animé par Michel Turrini : « Faut-il avoir une politique la civilisation ? »

1 comment

Posted on 31st juillet 2019 by Gunter in Uncategorized

Le débat du 28 juillet 2019 : »La liberté d’opinion, doit-elle être absolue ? », animé par Pierre-Yves.

1 comment

Posted on 24th juillet 2019 by Gunter in Uncategorized

Le débat du 21 juillet 2019 : « Sommes-nous sûrs d’avoir conscience de ce qui nous entoure ? », animé par Daniel-Philippe de Sudres

1 comment

Posted on 17th juillet 2019 by Gunter in Uncategorized