Débat du 19 décembre 2020 : « S’émanciper est-ce maîtriser, fuir ou détruire ? » animé par Daniel Ramirez.

1 comment

Posted on 22nd janvier 2020 by Carlos in Uncategorized

Chaque jour est un nouveau jour, avec ses propres projets, directives et dérives…, C’est ainsi que, au cours de la semaine du 12 au 19 janvier 2020, la mobilisation contre la réforme des retraites est en baisse, les grévistes cherchent d’autres modes d’action, car leurs finances sont à sec, après plus de 40 jours de mobilisation. Le Gouvernement promet des explications claires sur le projet, mais, pour le moment, tout reste dans la plus grande des imprécisions. A l’Hôpital public, 1000 chefs de service démissionnent, et refusent d’assurer les tâches administratives, afin d’alerter les autorités, sur leur manque de moyens. Par ailleurs, un tableau de G.Klimt, dérobé il y a 20 ans, a été retrouvé, par hasard, à l’intérieur d’un mur, sur le lieu même du vol, le mystère restant donc entier. Côté triste et mélancolique, le restaurant du chef Paul Bocuse , décédé il y a 2 ans, perd sa 3e étoile au Guide Michelin, alors qu’il la possédait depuis 55 ans, soulevant l’incompréhension d’un grand nombre de Chefs. En Australie, la pluie a enfin fait son retour , permettant une accalmie sur le front des gigantesques incendies.

Arrivé le 19 janvier, les fiancés de Sophie se sont trouvés auprès d’elle, au Café des Phares@ pour, sous la direction de Daniel Ramirez, essayer de trouver une réponse adéquate, à l’intrigante question, à savoir : « S’émanciper, est-ce maîtriser, fuir, ou détruire ? »

1) émanciper (V. latin, emancipare = rendre libre, affranchir.

2) maîtriser (se rendre maître)

3) détruire (V. latin, destruire) = démolir, abattre.

Chaque tête son jugement… , et on a entendu dire … « qu’il est difficile de savoir, Tout dépendant des différentes Cultures, une femme émancipée est dangereuse pour l’homme », « la soumission à la nature , ou aux mœurs en vogue ?», « la différence entre les diverses cultures est un jeu de langage », « La fin de l’esclavage fut un progrès pour l’Humanité », « l’émancipation est une évidence », « Prise de conscience de l’environnement », « L’Homme est-il sorti de la nature, et de Tout ce qui la détruit ? », « Faudrait-il adjoindre aux cycles de la nature… un destin Prométhéen ? », « L’émancipation est liée à la nature, Amazonie et compagnie ? », « Il y a des liens qui libèrent… », «Pouvons-nous sortir de l’engagement ? », « Pour Hegel, il faut qu’un autre Homme renaisse », « c’est plutôt subjectif…, le serf n’est pas libre. », « Le chemin individuel implique une reconnaissance », « On s’émancipe… c’est un terrain assez fragile, c’est repousser », « Je viens, ici, pour croître », « se libérer, vient de l’esclavage », « pouvons-nous sortir de l’engagement ?» Il fut rappelé que « nous sommes soumis à nos pulsions », que « éduquer c’est amener ailleurs » On fît aussi référence à la dialectique du Maître et de l’Esclave d’Hegel ainsi que sur le même thème, au film The servant de J.Losey.

Arrivé l’heure de l’adieu, Gilles nous a fait grâce de sa version versifiée et, après quelques balbutiements de pure forme, tout le monde s’est trouvé sous le timoré soleil du dehors !!!

:-) - Un homme de 70 ans qui vient d’épouser une jeunette de 25 ans demande à son meilleur ami : – Comment me vois-tu à côté de ma belle épouse ?

- Comme l’oreille du taureau répond-il.

- c’est à dire ?

- Loin des fesses et tout près des cornes !!!

Carlos

Oeuvrons 2020 !

0 comments

Posted on 21st janvier 2020 by Gunter in Uncategorized

œuvrons 2020 !

Œuvrons’, en 2020,

pour que Le futur  ne soit plus Le passé,
comme’- une  prise’, une  reprise du passé,
et Au Vent, Et Au Lien, du partage présent,
du Souffle de L’Esprit,
incarné Au présent,
cadeau  passé  _  présent,
soyons’, en Lien,  Les’ Artisans,

de ce partage _
des pages _
de Vie, dont nous sommes’ issus, dont nous sommes  tissu,
de ce tissage’,
Apprentissage _
du présent,
de L’À – venir, présent,
dont L’humain est’ issu, dont L’humain est  tissu,
Apprenti.e  sage’,
Apprends  tissage _ d’À – venir, des’ Ans,
passés, présents,
de ton’ ouvrage’, œuvrage,

« [ Vingt fois, sur le métier,
remettons notre’ œuvrage ! ] »,

du  Bois – l’eau, La matière dont’ on’ est’ issu,
et, L’âme’- à – tiers, esprit, incarné, dont’ on’ est  tissu,

Le souffle  _ L’énergie,
humaine’, où  L’âme’- agit …

en partage, en une  belle’ et rebelle’ Année 2020, en’ Acteur, et, en créActeur,
notre  fidèle’ rebelle’ Lien d’Amour d’Amitié,    serviteur Gilles

Le débat du 12 janvier 2020 : « Le plaisir d’offrir n’est-il que pure générosité ? », animé par Nadine.

4 comments

Posted on 8th janvier 2020 by Gunter in Uncategorized

Le débat du 5 janvier 2020 : »Devons-nous, pouvons-nous et comment pouvons-nous revenir à une société artisanale ? », animé par Michel Turrini.

1 comment

Posted on 1st janvier 2020 by Gunter in Uncategorized

Anna Karina

0 comments

Posted on 27th décembre 2019 by Gunter in Textes |Uncategorized

Anna ___

Karina n’est plus, « j’sais pas quoi faire, qu’est – ce’ que j’peux faire,

j’sais pas quoi faire, qu’est – ce’ que j’peux faire,

j’sais pas quoi faire, qu’est – ce’ que j’peux faire »,

j’sais plus, « crie pas si fort …
j’écris ! » Jean-Paul, La Vie, L’Amour, La mort, À faire,

Ave Anna ! ___Frimaire’ 2019‘, Gilles Roca

« Pierrot Le fou » est Là, Godard, Bébel, sont Là, Anna,

sont toujours Là, toi, Vois – La, re – Vois – La ! Anna,

ses’ yeux Nouvelle Vague’ À L’âme, de fond, qu’elle’ entraîna,

La flamme, qu’elle’ dessina,

impressionna,

et, qui tourbillonna,

L’esprit qu’elle’ incarna’,

et, qui s’y Adonna,

Abandonna,

y fredonna,

y chantonna,

La belle persona,

qui fusait, AriAnna,

notre MariAnna,

frimousse’ ex machinAnna …

Ave Anna ! ___Frimaire’ 2019‘, Gilles Roca

Le débat du 29 decembre 2019, animé par Alain Glorian : « La philosophie face à la mort. »

1 comment

Posted on 26th décembre 2019 by Gunter in Uncategorized

Le débat du 22 décembre 2019, animé par pierreyves sur le thème : « A quoi sert-il d’être fou/folle dans ce monde si sage ? « 

1 comment

Posted on 20th décembre 2019 by Gunter in Uncategorized

Le 15 décembre 2019, le débat (10h – 11h45 !) sera animé par Bruno Leucoris et Christophe Baudet sur le thème : « Quel statut moral donner à la nature ? »

1 comment

Posted on 12th décembre 2019 by Gunter in Uncategorized

Le débat du 8 décembre 2019, animé par Daniel Ramirez : « Oeuvrons pour que le futur ne soit plus le passé ! »

1 comment

Posted on 4th décembre 2019 by Gunter in Uncategorized

Débat du 1er décembre 2019 : « La philosophie rend-elle heureux ? » animé par Nathalie Berleux.

1 comment

Posted on 3rd décembre 2019 by Carlos in Uncategorized

Après une semaine hivernale, peu joyeuse, la journée se présentait tristounette, et menaçante, mettant en cause tout projet de promenade, ou de voyage dans les forêts des alentours…, vues les inondations cauchemardesques et meurtrières dans le Var, ainsi que les Alpes Maritimes. Par ailleurs, la future réforme des retraites continuait de mobiliser contre elle, les intéressés, et renforçant le nombre de manifestants prévus pour la grande Grève du 5 décembre. En outre, 13 militaires français, engagés au Mali, dans une opération anti-jihadistes, ont trouvé la mort, provoquée par une collision entre 2 hélicoptères. Toutefois, les consommateurs, avides de bonnes affaires, se sont rués sur les offres pléthoriques du ‘black friday’, une mode du ‘vendredi noir’, venue d’Amérique, mais combattue par un certain nombre de citoyens, qui boycottent une telle frénésie de gaspillage, dangereuse pour la Planète. Par ailleurs, la ‘banque alimentaire’ a lancé sa collecte nationale, le 30 novembre quoique, cette année, les dons aient été en légère baisse.

Alors, pour recouvrer du poil de la bête, les enamourés de Sophie se sont retrouvés au Café des Phares@, afin de se frotter à la question de savoir si, par hasard, «  La philosophie rend-elle heureux ? », au cours d’un débat animé par Nathalie Berleux.

Un chagrin étant vite arrivé, pour n’importe quel motif, soit un accident de la route, un dépit amoureux, voire la mort d’un commis voyageur, il me semble que ce n’est pas le rôle de la philosophie, de récupérer les peines essuyées par les individus.

Néanmoins, assoiffés de bonheur, chacun y a mis du sien, afin de rendre intéressant, ce bout de temps. C’est ainsi que l’on a appris que ‘les uns y voyaient un moyen de remonter le moral’, bien que ‘heureux’, et ‘bonheur’ ne soit pas pareils !!! ‘Il y a là quelque chose de structurant’, ‘une thérapie de l’âme’, disaient les uns, ‘Je me méfie de celui qui questionne le questionnant’, ajoutaient les autres.

Puis, on a passé à ‘la compassion pour ceux qui se trouvent désorientés, comme Nietzsche, ou Castoriadis’, voire que, ‘en maths, 2+2=4 !!!’, ‘Ricoeur ne se contentait pas de vivre’, ‘il faut retenir deux choses : ‘relation qui mène au langage’, et ‘bonheur’/ ‘malheur’, et Joie’, ‘Badiou se queistionne : « comment vivre sa vie ? » ‘le Tueur se doit de tuer quelqu’un’, ‘c’est un signe d’aliénation’, qui mène à la ‘Prison’, ou ‘ venir ici c’est un peu comme aller à la Messe, quelque chose de rituel’. Quelqu’un ajouta que ‘fréquentant le Café des Phares, on a le sentiment d’exister’, ainsi que, ‘les philosophes sont heureux de faire de la philosophie’.

Il a été ajouté ‘notre besoin de consolation est impossible à rassasier’ comme le formule Stig Dagerman , et ‘la pensée pour Schopenhauer, qui ne baignait pas dans le bonheur’, ‘à quoi je sers ?’, ‘la philo, c’est avoir du coeur, est-ce que j’en ai ?’, puis, ‘Comment être heureux, dans une société qui court à sa perte’ ?

L’heure d’en terminer sonna la fin de l’exercice, alors Gilles en fit le résumé poétique et, après quelques ajouts de pure forme, tout le monde se trouva sous l’avare soleil du dehors…

:-) La paresse est l’habitude prise de se reposer avant la fatigue !!! Jules Renard.

Carlos