le 22 avril 2018, le débat sera animé par Pascal De Oliveira.

0 comments

Posted on 18th avril 2018 by Gunter in Uncategorized

Débat du 15 avril 2018 : « Sommes-nous encore dans la pensée magique ? », animé par Nadia Guémidi

0 comments

Posted on 18th avril 2018 by Carlos in Uncategorized

.

Le monde se trouve, de façon permanente, en pleine ébullition, d’où résultent , durant cette semaine du 9 au 15 avril 2018, des conflits de toutes sortes, dont les probables attaques chimiques à Douma, en Syrie, au point que les USA, ainsi que la France et La Grande Bretagne envisagèrent une riposte, qui a bien eu lieu dans la nuit du samedi 14, au dimanche 15 avril, juste avant notre Débat. En France, les affrontements ayant pour but l’évacuation de Notre Dame des Landes, occupée par les ‘Zadistes’ mobilisent toujours l’actualité. Par ailleurs, on observe des fortes tensions dans les Universités, où les étudiants s’opposent aux nouvelles modalités d’accès aux Etudes Supérieurs, tandis qu’une grève perlée persiste à la SNCF… Enfin !!! Arrivé  le 15 avril, pas loin des 10 h 30, au Café des Phares@ la parole a été confiée à Nadia Guémidi, afin d’animer le sujet, par elle choisi, suivi du proverbial Débat, qui s’y tient, chaque dimanche, en l’occurrence : « Sommes-nous, encore, dans laPensée Magique ? »

Pourquoi ‘encore’, et qu’est-ce que ‘la Pensée Magique’ ?

Du latin ‘hinc ad horam’ (de là, jusqu’à cette heure-ci), ‘Encore’ est un adverbe indiquant que l’action persiste au moment où l’on parle !!! Quant à la ‘Pensée Magique’, elle qualifie les effets surprenants, sortant de l’irrationnel… autrement dit, une forme de pensée puérile (entre 2 et 7 ans), caractérisée par la confusion établie entre l’Univers subjectif et l’objectif… voire ‘Totem et Tabou’ de Freud, 1912… Voilà, voilà !!!

Revenant à notre marotte, qu’est-ce qui nous fait penser que tel est le cas (être dans la pensée magique ?) Notre immaturité ? Ou nous trouverions-nous, au Café des Phares, comme s’il s’agissait du ‘Jardin d’enfance’, du quartier, ou l’‘Ecole Maternelle’ du village, voire, près du môme qui, se cognant contre le coin de la table, vitupère : ‘vilaine table !!!’ ?

Ce n’est pas très réjouissant, tout ça, mais enfin… il y a des jours où il pleut, quoique le soleil soit derrière.

C’est ainsi que les individus présents ont fait main basse sur TOUT, allant de la ‘relation du patient avec son médecin’, ‘Descartes dont la pensée, immense, fut limogée’, ‘l’Homme doit Tout élaborer, avant que le ciel ne lui tombe sur la tête’, ‘la forêt se calme, afin d’obéir aux bulletins météorologiques’, ‘dans la pensée magique, c’est la dimension de ‘durée’ qui ferait advenir le réel’, ‘il faut agir, bombardant les intérêts divergents…’, etc. Puis, le déferlement se poursuivit :

‘On attend la Parole, bien que c’est dans l’action qu’il faut se trouver’ ; ‘je croyais avoir été clair… nous sommes des êtres qui renversent le sort’…Ensuite, ‘on va de la ‘Pensée magique’, de Max Weber, au le ‘Désenchantement’, en général, voire ‘César’, de Shakespeare, ou ‘Parole ! Parole !’… Dans la continuation, l’assemblée a entendu d’autres jugements, tels que : ‘On s’attache à la Parole, alors que c’est dans l’action qu’il faudrait se trouver !!!’, sans oublier le ‘rapport entre les choses… ; ‘la magie, c’est l’esprit traînant parmi les choses’, selon Alain, et nos craintes, relatives au quotidien… Puis, ‘On ne doit pas s’affranchir complètement de la pensée magique, ce serait mettre fin à la poésie, à l’art, etc.’

‘Nous n’étions point sortis de l’Auberge’ mais, affamé de ‘Concepts’, le philosophe racle le fond de l’assiette, invitant son convive à l’accompagner, vers d’autres, ‘problèmes ferroviaires’, du moment… C’est ainsi que, avare de temps, l’amant de Sophie, le prend entièrement, jusqu’à ce que l’heure sonne, de mettre fin à l’exercice L.

Gilles assaisonna de rimes notre débat, et le soleil nous invita à conter, dehors, ses rayons brillants comme des diamants !!!

J - Docteur, j’ai mis mes ‘chaussettes porte-bonheur’, donc, je vais décrocher le Job auquel j’ai postulé !!! Selon Sigmund Freud, c’est une étape nécessaire à mon bonheur !!!!

Carlos

Débat du 8 avril 2018: »Qu’est-ce qu’être normal, aujourd’hui? », animé par Claude Grogniet.

2 comments

Posted on 9th avril 2018 by Carlos in Uncategorized

Rien de plus inconstant que le Temps, aussi bien le mesurable que l’événementiel, et c’est ainsi que, au cours de la semaine s’écoulant du 2 au 7 avril 2018, afin d’éviter l’adage portugais « en Avril, ‘àguas mil’ », (mille trombes d’eau sont possibles), c’est sous un ciel, certes nuageux, mais plutôt clément, que les gens se sont consacrés à leurs devoirs quotidiens, et même à des distractions, aussi bien méritées que justifiées… telles que les Foires, des Excursions, ou de simples Ballades, même si aventureuses…, sans oublier le traditionnel Marathon de Paris qui mobilise toujours des foules enthousiastes. En effet, « en Avril l’oiseau fait son nid », « la fleur nous fait honneur », « jamais par le Printemps est passé le mauvais temps » !!! Enfin, la Poésie du Peuple, se soucie et s’applique à d’adoucir les mœurs du temps J.

Arrivé le 8 du Mois, comme chaque dimanche, les amants de Sophie, se sont trouvés au Café des Phares@, afin de tirer au clair l’étrange colle qui leur était posée, à savoir, : « Qu’est-ce qu’être normal, aujourd’hui ? », animé par Claude Grogniet.

Pourquoi ‘AUJOURD’HUI’ ? Eh bien,… le mot Aujourd’hui’, relève de l’ancien français, ‘HUI’, dérivé, lui, du latin’HODIE’,= le jour où l’on est !!! Correct !!! Le terme ‘Normal’, également du latin, ‘NORMALIS’, c’est-à-dire, l’équerre, ‘NORMA’, se référant, de son côté, à ce qui est sans dérangement, déformation ou malfaçon. Sans doute !!!

Alors qu’est ce qu’être ‘NORMAL’, ‘A PRESENT’… dans les Temps qui courent ?

La Salle étant, hypothétiquement, partagée en trois, Terrasse, Centre, et Fond, les réactions fusèrent, les uns, sur la Terrasse, jugeant que « c’est l’anormalité qui est en cause, dans l’Hôpital psychiatrique »… ainsi que « les antidépresseurs, lorsque l’on sort de la ‘norme’ », bien que le terme ‘‘  ‘Norme’’, était, lui, le problème en question !!! « ‘Mai 68’ prônait la ‘liberté individuelle’,… Aujourd’hui, Tout le Monde va dans les mêmes magasins ! », « une Société ‘normale’ accepte la Tolérance, et prône la créativité » .

D’autres, au Centre, prétendaient que « le mot ‘Autorité’ s’opposait à la ‘Norme’, la Loi étant quelque chose que l’on ne possède pas », « ‘Norme’ et ‘Normalité’, ce n’est pas la même chose, d’après Lacan », alors que l’on assiste à des ‘flux migratoires’, « la ‘Mode’, de son côté, incitant à faire des achats »…

Au Fond de l’endroit, il paraissait clair que « il y a des ‘cons’ partout »,  « Pourquoi ne pas rêver de projets audacieux, telles que ceux des Utopistes du XIXème siècle, Thomas More, Saint Simon, ou les « Phalanstères de Fourrier », si « l’Imbécillité-t-elle gagne du terrain ? », « voulant se différencier, le ‘tatoué’, fait partie de la ‘connerie’ générale » !!!

Finalement, Gilles traduit le TOUT en mélodie poétique, et ‘le Tour était joué’ !!!!!

J Un électricien demande à son apprenti :

- Prends ces deux fils, s’il te plaît !!!

- Ca y est, lui répond-il !!!

- Tu ne sens rien ?

- ?????!!!!! ###### §§§§§§§%%%%

(L’installation n’est pas aux normes !!!!)

Carlos

Débat du 1 Avril 2018 : « L’égalité est-elle une valeur, en soi ? », animé par Alain Glorian.

3 comments

Posted on 2nd avril 2018 by Carlos in Uncategorized

Même tenant compte qu’en Avril, il n’est pas prudent de ‘se découvrir d’un fil’, malgré le crachin, les gens n’ont pas hésité, néanmoins, à partir à la campagne prendre un bol d’air, se faire des farces, se dédier à la chasse aux œufs de Pâques, s’amuser dans la Foire du Trône, ouverte aussi bien aux petits qu’aux grands, faire des emplettes en ville, ou vider, tout bonnement leurs greniers des inutiles vieilleries. Cette semaine a été aussi marquée par  les obsèques, en présence de plusieurs centaines de personnes, de l’insigne savant Stephan Hawking, entravé depuis ses 20 ans, par une maladie dégénérative, ainsi que l’hommage national aux Invalides rendu au colonel Beltrame pour son courage et son abnégation.

Sur le front des affaires sociales, le ‘mot d’ordre’ est celui de ‘la grève genérale’, aussi bien dans certaines universités que chez ‘Carrefour’, ‘Air France’, ou la ‘SNCF’, arrêt de travail qui s’annonce assez dur, à partir de ce mardi 3 avril.  Conscient de tout ça, le Premier Avril, sans faire allusion au Jour des Mensonges, au Poisson d’Avril, ou à la mise en garde de ‘ne pas se découvrir d’un fil’, le peuple philosophe emplit le Café des Phares @, afin de participer au débat du jour qui, animé par Alain Glorian, prit l’allure d’une anodine question : « L’égalité est-elle une valeur en soi ? »… la Liberté et la Fraternité restant en souffrance pour des temps plus ensoleillés !

Y a-t-il des ‘valeurs’ en soi ? Afin de prétendre à une ‘égalité’ de ce qui arrive, concrètement, ne faudrait-il pas avoir une équité de droit et de fait ? Sachant que, dérivé du latin, ‘aequalitas’ l’‘Egalité’ revient à ce qui est ‘égal’, en mathématique… et que la ‘Valeur’ (également du latin, ‘valere’), signifie le prix attribué a une denrée ou marchandise, il nous serait nécessaire une référence particulière, si le but consistait à sublimer la question proposée, la passion pour l’EGALITE’ étant dangereuse, dans la pensée de Toqueville, Sartre faisant, lui, allusion à la nécessité, ‘à chacun selon ses besoins’. EN SOI, (encore du latin, ‘sei’), pronom réfléchi de la 3e. personne, indique, lui, le rapport du sujet avec lui-même, c’est-à-dire, le mode d’être de ce qui est sans conscience… et ne peut se modifier volontairement, s’opposant, donc, à ‘pour soi’.

Voilà !!! Alors ?  Ca avance, ça tourne en rond, ou ça stagne ? Y aurait-il des ‘Inégalités’ légitimes ? L’‘Inégalité’ ne serait-elle facteur de motivation, voire le ‘travailler plus pour gagner plus ?’ Comment combiner ‘Egalité’, ‘Hiérarchie’, et Autorité ‘ ?

Peu importe… il fallait remplir l’heure de cogitation et, réagissant avec intrépidité, libres de leurs paroles, les uns estimaient qu’il ‘s’agissait de la loi du plus fort’, de ‘l’Olympisme sportif’, ou de ‘la Cupidité incommensurable’, voire, d’‘après Rousseau, ‘la loi du plus fort ne devrait pas exister’, d’autres estimaient que ‘les inégalités sociales, c’est une injustice’… ou bien que…’chacun y mettait, volontiers, tout son savoir ou bonne volonté’ !

Finalement, Gilles, résuma le Tout en rimes appropriées… « Egalité ! Illusion ! Vision !!! Même leçon !!!… » et, après quelques sursauts de pure forme, encore, tout le monde retrouva ses lumières,… sous un généreux soleil de printemps !!!

Deux copines, entre elles :

-        Alors, c’était bien hier ?

-        Tu parles ; nous nous sommes assis sur un banc, et il a murmuré : « je t’aime », mettant sa main sur mon genou. Afin de l’encourager, je lui ai susurré : « plus haut !».

Alors il m’a hurlé à l’oreille : « JE T’AIME ! »

Carlos