Débat du 20 mai 2018: »Qu’est-ce qu’un Homme, aujourd’hui ? », animé par Daniel Ramirez.

0 comments

Posted on 22nd mai 2018 by Carlos in Uncategorized

Au cours de la semaine allant du lundi, 14,  au samedi, 19 mai 2018, malgré la douceur du temps, le Peuple parisien a expérimenté la cruauté des Groupes ennemis du genre Humain, avec un décès et quatre blessés, attaqués, au couteau par un sujet Tchétchène. En Palestine, 60 morts sont à déplorer à Gaza, tués par les troupes israéliennes, après les troubles dus au déplacement de l’Ambassade américaine vers Jérusalem. Côté réjouissances, le peuple éprouve de la joie, due au mariage royal du prince Harry avec Meghan Markle, dont la robe est signée Givenchy, portant donc la marque de la Haute Couture française, avec une touche anglaise, sa dessinatrice étant britannique. Enfin ! Le palmarès du Festival de Cannes a été rendu, le japonais Hirokazu Kore-eda, se voyant récompensé pour son film : « Une affaire de famille ».  Dans la capitale, le Peuple se réjouissait des belles Soirées, en vue, comme les Concerts brillants, séances de Théâtre intéressantes, Expos édifiantes, Nuits Fauves envoûtantes, ainsi que d’un ‘Gaspar Proust’, bien inspiré, au Théâtre des Champs Elysées, et un concert, à la Grande Halle de la Villette, puis d’un autre, présenté par David Guetta, à l’Hippodrome de Longchamp. En y ajoutant l’habituel débat dominical, au Café des Phares@, on pourra s’en réjouir, comme le Soleil du Printemps. Animé par Daniel Ramirez, le dimanche, 20, donc, il a eu comme sujet de préoccupation, le fait de chercher à savoir : « Qu’est-ce qu’un Homme, aujourd’hui ? »

Etrange question, tel si l’on n’avait point, d’autres chats à fouetter… mais enfin L. Qu’était-ce, un Homme, l’année dernière ? Il ne devait pas être bien différent de celui d’hier, quoique les étonnantes interventions nous portent à en douter !!! Dérivé du latin, ‘HOMO’, le terme désigne un être humain, par rapport à son espèce, ou aux autres animaux, c’est-à-dire, un ‘Mammifère’ de l’ordre des primates, doué d’intelligence et d’un langage articulé, ayant évolué de l’âge de l’‘australopithèque’, au ‘pithécanthrope’, puis au ‘néandertalien’, jusqu’à, l’HOMME, tel que l’on croit le connaître, à présent…, c’est-à-dire, sensible, compréhensif, compatissant !!!

Faisant main basse sur le ‘bon sens’, les participants se sont référés à la ‘palpitante affaire ‘Weinstein’, sans se soucier de ‘ce qu’est une femme’, ni de ‘sa place dans la société’, ‘masculin équivalant à machisme, ou phallocrate’, ‘genre grammatical’, ‘l’homme sort d’une femme’, ‘l’homme est une femme avec un pénis’, ‘depuis des siècles les hommes exercent le pouvoir, ou affichent une attitude supérieur sur les femmes’… Enfin… Ca marquait le pas, alors qu’il fallait avancer !!!

On a évoqué ‘Simone de Beauvoir et Virginia Wolf, qui n’ont pas eu le Nobel’, ‘le Comité du Nobel se posant, lui-même, des questions à ce sujet !’, ainsi que Sartre, lequel aurait dit que ‘les hommes se comportent comme des bébés !!!’ Quelqu’un semblait en pleurer, mais, tout compte fait, il se mouchait, tandis que, quelqu’un d’autre donnait à savoir que ‘la comparaison ‘homme /femme’ est hasardeuse’ !!! Il ne s’agit pas de ça, notre propos !!!

On cherchait à ‘hacher’ la question, comme le suggérait, le bruit venant de la cuisine…, puis, le Temps de la partie étant arrivé à son terme, Gilles, nous en a fait une version poétique… et, quelques instants après, nous nous trouvâmes sous un soleil printanier… optimiste !!!

J Un homme entre dans une bibliothèque, et demande à la préposée :

- Madame, vous pourriez m’aider ?

- Bien sur, dites !!!

- Le titre est : « L’Homme, le sexe fort » !!!

La Bibliothécaire :

- Les livres de Science-fiction sont au sous-sol, Monsieur !!!

Carlos

Débat du 13 Mai 2018 : « Mon corps sait-il des choses que j’ignore ? », animé par EricZernic.

3 comments

Posted on 14th mai 2018 by Carlos in Uncategorized

Le Temps consiste dans un milieu indéfini et homogène dans lequel se déroulent les successifs événements socio-politiques. C’est ainsi que, le Festival de Cannes battant son plein jusqu’au 19 mai, au cours de la semaine s’écoulant du lundi 7 au samedi 12 mai 2018, on constate que, du point de vue international, Vladimir Poutine se paie un quatrième mandat pour diriger la Russie, tandis que Donald Trump inquiète le monde entier, se retirant de l’accord sur le nucléaire iranien, et qu’une grosse éruption volcanique menace l’ilee Hawai… Côté agréable, les français profitent de l’opportunité d’un ‘grand pont’, grâce aux jours fériés, allant du lundi 8 au jeudi 10 mai, lamentant, néanmoins, que le petit club de Foot, les Herbiers (de Vendée), n’ait pas fait plier l’ogre (PSG), en finale de la Coupe de France, sans, néanmoins, démériter… Les gens, profitent de l’aménité du temps pour vider leurs greniers, organisant des soldes et offres spéciales, afin de se débarrasser de ce qu’ils y ont amassé, au cours du temps.

Arrivé le dimanche 13 mai, le peuple philosophe s’est trouvé au Café des Phares@, afin de dépiauter la question qui, à propos, ou pas, lui était posée : « Mon corps sait-il des choses que j’ignore ? », au cours d’un débat, animé par Eric Zernick

Qu’est-ce qu’une « chose » ? Du latin ‘causa’, aussi bien que de ‘res’, le terme provient du langage juridique, et a fini par se substituer à celui-ci. Le « corps », on le sait ; dérivé de ‘corpus’, par opposition à l’âme, il défini, en fait, tout objet matériel.

Il ne nous reste qu’à nous interroger sur le verbe « ignorer » ! Eh bien ! Egalement du latin ‘ignorare’, le mot a le sens de ‘ne pas connaître’, voire, de ne pas tenir un ‘fait’, en compte.

Qu’en a perçu le public présent ?

Quelqu’un jugea, de prime abord, que ‘l’on est toujours le dernier à savoir !’ D’autres prétendaient que cela équivalait au ‘souci de savoir comment déplacer la commode’ (sic), ou que ‘le corps nous rappelle que l’on a un sexe’ (?). Il fut évoqué le fait que ‘nous correspondons à une somme de sensations’, ‘ ‘savoir’ et ‘choses’, cela n’allant point ensemble…’, ou encore, ‘cela fait partie de moi, dès que j’ai mal à la tête’ (?),  voire, rappelant Marc Sautet, lorsqu’il disait : ‘j’ai mal au Rwanda’, évoquant la guerre féroce qui y avait lieu !

L’animateur a désiré que ‘l’on élargisse un peu plus’ et, dès lors, les vannes s’ouvrirent sur « Socrate et Diogène, voire Jean Bobillard, la ‘métaphysique du corps’, ‘la chirurgie esthétique’, ‘la statuaire’, ‘la Résistance, par rapport au corps’. Il fut ajouté que ‘le corps sait, mais notre connaissance est limitée’, voire, que ‘l’on va mourir, un jour, et ceux qui restent sont des immortels, car il n’y a que la pensée qui existe’, … ou, encore, ‘il faut s’adonner à la méditation’, plus…‘ c’est la prise de conscience du poids de mon corps, par l’exercice et la méditation, car le vieillissement nous le rappelle’. Quelqu’un dit ‘penser aux joueurs de football, dont le corps exécute, instinctivement les gestes à faire, dans une sorte d’unicité’ !!!

A ce moment, on a entendu le bruit de l’employé qui hachait le persil dans la cuisine, alors que, dans la salle, on évoquait ‘le nom d’un joueur de foot, brésilien J, suivi de ‘celle du ‘cancer du colon’, comme étant le dernier mot, bien que ce soit l’esprit qui domine le corps !’ Bref ! ‘On prend conscience de l’Amnésie, de l’Ivresse, et tous les Avatars qui vont nous arriver, alors que, de la Mort, on en a aucune perception !!!’

C’était une bonne occasion pour en rester là L !!! Eh ban,… NON !!! Il fut évoqué, encore, la Morphologie, James Joyce, …et les Communards, et les Bouddhistes, et leurs respect du corps, jusqu’à ce que, le Temps ayant raison de Tout, une fin fut mise à la partie, après que Gilles ait tout résumé, en des pertinentes rimes.

J Le chemin de la Vie, c’est de passer de l’ignorance à la connaissance, de l’obscurité à la lumière, de l’inaccompli à l’accompli, de l’inconscience, à la conscience, de la peur à l’amour ! (Frédéric Lenoir)

Carlos

Débat du 6 mai 2018: »Le droit à la propriété est-il compatible avec le principe d’égalité? », animé par Christian Godin.

2 comments

Posted on 7th mai 2018 by Carlos in Uncategorized

Le Monde est, peut-être, une immense foire d’empoigne, où chacun cherche à tirer son épingle du jeu… C’est ainsi, donc, que, après avoir visité aux USA son homologue Mister Trump, le Président de la république française, Monsieur Macron, se trouva en Australie, puis en Nouvelle Calédonie, tandis que des grèves se poursuivaient à la SNCF, et à Air France, Arrivé le dimanche, ne songeant qu’à Sophie, ainsi qu’à la création et transmission de la Pensée, ses amants se sont réunis auprès d’elle, au Café des Phares@, afin de dépiauter la question à analyser, pour la circonstance : « Le droit à la propriété est-il compatible avec le principe d’Egalité ? », au cours d’un Débat, animé par Christian Godin, qui a choisi ce sujet, parmi une dizaine d’autres.

Pourquoi pas, puisque nous nous trouvons dans un pays libéral, dont l’Egalité constitue la devise, associée à la Liberté et à la Fraternité, conquête acquise au cours de luttes généreuses, livrées contre la Monarchie ! Droit, donc, d’user, de jouir, et de disposer de façon absolue d’un bien, les seuls restrictions se trouvant dans le domaine de la Loi.

Attirés par l’envie d’en rajouter, les participants se sont exprimés, les uns s’affirmant ‘contre l’héritage’, d’autres se disant ‘pour’, dès la naissance de leur ‘bébé’, ou ‘dès l’affaire de Notre Dame des Landes’, voire, ‘le ‘sacré’, on n’y touche pas,… c’est indicible’ !!! Certainement habitué à de telles déconvenues, l’animateur garda son sérieux, et le monologue se poursuivit, quelqu’un affirmant ‘qu’il n’y a pas d’Egalité, dès qu’il y a toujours des exploitants et des exploités, même les jumeaux n’étant pas égaux’. Puis, l’attention fut porté sur Leibnitz, ‘les ‘indispensables’ n’étant pas dans la vie réelle’. On a évoqué le ‘numérique’, et autres problèmes corollaires ou différents, à la fois, comme ‘la privatisation’, le ‘jus romanorum’, (user et abuser), …et même ‘le Billet de banque, qui s’use, si l’on s’en sert’ !!! d’autres s’accordant avec cette singularité : ‘Un animal n’a la propriété de quoique que ce soit, de l’insecte à la baleine’, tandis que quelqu’un ajoutait que ‘peu d’espèces possèdent un territoire !, bien que cela ne soit point une spécificité humaine ! ». Ensuite, il fut demandé « que l’on fasse la distinction entre ‘donner’ et ‘recevoir’, question argent, un exercice pas facile, face à la Liberté et l’Egalité », ainsi que « la ‘Propriété’ comme prolongement de nous-mêmes », voire, « la facilité de communication en Italie (?) », sans oublier « La ‘propriété c’est le vol’ ». L’animateur rappela que « au Moyen-Âge, ainsi que pour les protestants, les ‘biens’ c’était le propre de l’Homme », et « Hegel le justifiait, estimant que la ‘possession’ est une ‘subjectivité’ ».

Trois questions furent posées, comme ‘la Propriété’, au moment de la Révolution Française, un doute se levant sur l’Homme, la Liberté et l’Egalité, dès que s’en mêle quelque chose de Dialectique, c’est-à-dire, virtuel, l’Economique, voire les Biens Marchands, la Richesse, la Propriété, ou les Châteaux, auxquels Tocqueville fit référence. Il s’en suivi « l’individu accumule des Droits, centre de son existence, contrepoids à l’Esclavage et le Maître », « le ‘Moyen’ devient une ‘Fin’ », « la ‘Perversion’ dont le grec fait état », ainsi que le « violeur d’une maison’, une injustice sociale », ou « ‘Richesse’ équivaudrait à ‘Avarice’, ‘Cupidité’, aujourd’hui », … voire, « le Magazine ‘Forbes’ faisant état des plus grandes fortunes du monde !!! »

On a évoqué, encore, ‘le droit de rêver’, les ‘grèves’, ‘le Préfet’, ‘la jouissance, et le jouissif’, ‘la Déclaration des Droits de 1889, droits inviolables et sacrés, dont ‘nul n’en doit être privé !!!… Tandis qu’il devient proverbial, que ‘la propriété’ c’est le Vol !!! Puis, arrivèrent Rousseau, et les ‘Origines de l’Inégalité des Droits’, l’Appropriation de la terre, une violation de l’Homme, de son Histoire, mise en évidence avec Karl Marx, c’est-à-dire, « protéger les individus du Pouvoir, et point de leurs voisins ». D’un autre côté, « Rousseau rappelait l’origine et l’émergence des ‘Droits de l’Homme’ », et l’on est passé au fait que « la Loi nous protège, finalement’, voire, ‘l’eau, qui est naturelle, étant devenue une marchandise, venue du robinet’, naturellement ».

Beaucoup de ‘Verbe’ est passé du Côté des Phares, canalisée par Christian Godin et, finalement, chanté par Gilles : « 1789… Liberté, Egalité, Fraternité, pierre fondamentale, dont la Propriété est le viol… ». Puis, après quelques balbutiements, de pure forme, tout le monde s’est trouvé dehors, se réjouissant du généreux soleil qui donnait un ton festif à cette journée printanière !!!

J Plus il y a de Gruyère, plus il y a de trous ! Plus il y a de trous, moins il y a de Gruyère !!! Donc, plus il y a de Gruyère, moins il y a de Gruyère !!!

Carlos

Le débat du 6 mai 2018 : « Le droit à la propriété est-il compatible avec le principe d’égalité ? », animé par Christian Godin

0 comments

Posted on 3rd mai 2018 by Gunter in Uncategorized