Débat du 18 novembre 2018 : « Qu’est-ce que la nature humaine ? », animé par Claude-Pol Grogniet.

0 comments

Posted on 19th novembre 2018 by Carlos in Uncategorized

Bien qu’une semaine ne compte que sept jours, des tas de bouleversements se passent pendant ce temps-là. C’est ainsi que, dimanche, 11 Novembre, 70 Hommes d’État se sont déplacés à Paris, à fin de célébrer l’Armistice de la guerre 14-18, espérant promouvoir, enfin, la Paix dans le Monde. Aux USA, le bilan des incendies en Californie ne cesse de s’alourdir, comptant, déjà, 70 morts et 1000 disparus. En France, la baisse du ‘pouvoir d’achat’ des classes moyennes, ne finit pas de croître, provoquant leur mécontentement, étendu à la hausse du prix des carburants, ce qui pousse le Peuple à descendre dans la rue, c’est la colère des ‘gilets jaunes’, ce samedi, provoquant le blocage de nombreux accès routiers, ce qui engendre des accidents, comme, par exemple, la mort d’une manifestante de 63 ans, tuée par une automobiliste qui, excédée, a forcé un barrage, lorsque l’on secouait son véhicule. Par ailleurs, le gagnant d’un million d’Euros, au Loto, ne s’étant pas manifesté, la somme sera remise en jeu… puis, l’épave du sous-marin ‘San Juan’, disparu, corps et biens, il y a un an, en Argentine, fut retrouvé, hélas, avec 44 morts, à bord.

Arrivé ce 18 Novembre, 2018, le peuple philosophe, lui, s’est trouvé au Café des Phares@, afin de répondre, tout bonnement, à la simple colle : « Qu’est-ce que la nature humaine ? », au cours d’un débat, animé par Claude-Pol Grogniet.

Que celui qui ne le sait pas, lève le doigt!!!… Je compte, mais le compte n’y est pas !!! Alors, disons que ‘la nature humaine’ n’existe point !!!, et que ‘l’Homme est, plutôt, le loup de l’Homme’, selon l’expression de Hobbes. Néanmoins, les animaux se distinguent entre rationnels, ou non, ceux-là, étant capables de distinguer le contenu de leurs actions, les qualifiant de bonnes, ou pas !

Les participants présents étant divisés selon la configuration du lieu, terrasse, centre, et fond de la salle, les réponses fusèrent, allant de l’attribution de la phrase ‘au contenu d’un livre de Marguerite Duras’, que ‘nous sommes condamnés à être libres’, que ‘Platon divise les humains en trois natures, les philosophes, les ratés, et les violents’, que ‘l’Homme est un petit Univers’, pour Sartre’, et que ‘ce qui compte, c’est la notion d’essence !, à laquelle on ne peut pas échapper’.

Au centre, on était d’avis ‘qu’il s’agissait de quelque chose que l’on n’arrive pas à définir’ ; que ‘tout évolue, on naît, on grandit, on meurt’, ou, on contraire, qu’il ne ‘s’agit que du ‘bla-bla-bla’ ’, voire que, ‘du fait de parler, il est un être de culture’, ‘mais peut mentir et tuer par plaisir de vengeance’… ou concluant ‘qu’il s’agit d’un oxymore, d’après Rousseau’ !!! Il faut différencier un être humain d’un simple animal. La guerre est préméditée… on se fait la guerre… A chaque problème s’attache une réponse…

Comme si jusque là on n’avait rien dit, on est passé aux ‘premières prises de parole’, et quelqu’un en a profité pour dire, ‘Je n’ai rien à dire, mais je vais le dire, … je suis d’accord avec ce qu’a été dit’ !!!, puis, quelqu’un d’autre ajouta, ‘la nature humaine me pose problème’, un autre encore, ‘Je crois que dans la ‘nature humaine, il y a deux choses : 1) Elle sera toujours comme elle est… 2) elle a une exigence morale… 3) un animal ne peut pas être pervers !!!

Puis, on poursuivit, proclamant : ‘il faut toujours chercher l’histoire de l’Homme dans l’ensemble de l’Histoire’, ‘où il y a constamment l’instinct de mort’, ‘Moïse est un effet miroir’ !!!, etc…

Finalement, on a terminé, avec l’effet poétique de Gilles, et la salle fut désemplie, tout le monde se trouvant à commenter la séance, sous le soleil resplendissant du dehors !!!

:-) Les romans d’aventures ne sont pas, nécessairement des romans d’amour, mais les romans d’amour sont toujours des romans d’aventures ! (Tweet de Bernard Pivot, le 19/11/2018)

Carlos

Débat du 11 novembre 2018 : » la fraternité, la choisir ou la subir ? » animé par Alain Gorian.

1 comment

Posted on 14th novembre 2018 by Carlos in Uncategorized

Le monde se trouve toujours, en complète ébullition, et c’est ainsi que, les calédoniens disant ‘non’ au référendum sur l’indépendance, restent donc français, sous la devise à trois Préceptes : ‘Liberté, Egalité, Fraternité’. Le Président, Emmanuel Macron, se rend dans 11 départements, afin de célébrer la mémoire des victimes de la guerre 14-18… Les concurrents de la ‘Route du Rhum’ se sont élancés le 4 Novembre, et déjà les vieux records devraient tomber, puisque le vainqueur est attendu dans la nuit de ce 11 novembre. La grogne se généralise dans le pays, contre le prix des carburants qui ne cesse d’augmenter. A mi-mandat, Donald Trump conserve la majorité au Sénat, mais perd le contrôle de la Chambre des Représentants. C’est ainsi que la Population, et les Visiteurs accourant à Paris, ont, après la Tour Eiffel et la Bute Montmartre, pu tout bonnement admirer la ‘Féerie des eaux’ au Trocadero, au Grand Rex, l’ ‘Exposition-Evénement’ du peintre japonnais Foujita, ou la Conférence-Débat sur les Laboratoires du Changement Social.

Arrivé le 11 Novembre, comme chaque dimanche, les ‘fans’ de Sophie, se sont retrouvés au Café des Phares@, afin de débattre sur le thème choisi, sur place, entre une dizaine de propositions, c’est-à-dire, un pan de la devise de la nation : « La Fraternité, la choisir ou la subir ? » animé par Alain Gorian.

On connaît le biblique événement d’une Eve, nue qui, tentée par un serpent, a croqué une pomme, ce qui nous a menée à porter des vêtements. Nous avons eu vent de la tragique histoire des frères ennemis, Caïn et Abel, ainsi que les extraordinaires faits de Gargantua, décrits par Rabelais depuis 1534… Alors, comment tirer son épingle du jeu, face à une telle colle ?

De ‘Frater’, mot latin, le terme désigne ceux qui sont nés des mêmes parents, que l’on ne choisit pas, en général, … voire, métaphoriquement, ceux qui ont combattu ensemble, pour la même cause, ou appartiennent à une même confrérie, dans une communauté religieuse. Puis,‘Choisir’, (du gotique kausjan, goûter). ‘Subir’,(du latin, subire, aller sous…)

Alors, pourquoi ‘subir’, ce que l’on abomine, si tel est le cas ? Quant à ce qui est de choisir, quels critères adopter ? Jeu de dés? Tirage au sort ?

Lorsque, pendant la guerre, une Compagnie manquait de bravoure, on tirait au sort, celui qui devait être fusillé !!! Est-ce juste ?

Enfin !!! Les participants présents, étant partagés, selon l’espace occupé, entre la ‘Terrasse’, le ‘Centre’, et le ‘Fond de la salle’, tour à tour, les participants ont fait état de leurs idées, les uns jugeant que, « en raison des ‘droits de l’Homme’, chacun choisit son mode de vie », ou que « finalement, pour choisir, il faut avoir un sentiment », voire « d’après Nietzche, le bout du monde vient de son bruit, la Fraternité n’étant que du ‘bla, bla, bla’ ». Quelqu’un a ajouté « qu’il hait son voisin de palier », un autre « que tout dépend des rapports des gens entre eux… puis : « l’Egalité ?‘Ah!/Ah!/Ah’ !!! Laissez-moi rire !!! » Ensuite, une nouvelle intervention fit allusion à « l’Amour, la Perversion, la Haïne… et, si le mot Fraternité existe, il sert, en premier, les Injustes, une sorte de ‘Fraternité opérationnelle’ !!! »

Il fut précisé que « la fraternité entre membres de la même famille se nommerait ‘Sororité’ », puis a été rappelé « l’arrêt du Roi, à Varennes », « le rôle de Pétain », « si je ne défend pas mes intérêts, qui va le faire », « la Haine est nécessaire à l’être humain », « mort du Roi, mort du Père »…,etc.

Enfin, comme souvent, on perd de vue la question initiale, pour prendre des chemins de traverse, un itinéraire plein d’embûches, comme si l’on venait là pour décompresser, tout bonnement.

Gilles fit son approche poétique de l’événement et, après quelques interventions de pure forme, encore, la salle désemplit pour continuer le débat, dehors !!!


:-) Un Monsieur boit un Pepsi, au bar, lorsqu’il voit passer sa femme avec une nouvelle robe !!! Il proteste :

- Enfin !!! voyons ! Tu en a déjà acheté trois, ce-mois-ci !!! Ca devient cher !!!

- C’est le diable qui m’a tenté, s’excuse-t-elle.

- Tu n’avais qu’à lui dire : « Arrière, Satan !!! »

- C’est ce que j’ai fait !

-Et alors ?

- Il a passé derrière moi, et a dit : « de dos, elle vous va encore mieux !!! »

Carlos