Débat du 4 Février 2018: »L’Homme est-il une divine absence à lui-même? », animé par Claudine Enjalbert.

6 comments

Posted on 5th février 2018 by Carlos in Uncategorized

On savait, déjà, qu’il y a des ‘Hommes invisibles’, d’autres qui ‘murmurent à l’oreille des chevaux’, d’autres, encore, qui nous ‘arrivent de Rio’… Alors, pourquoi pas, ‘l’Homme qui s’absente de lui-même’ ? Eh bien !!!! Au cours de la semaine allant du lundi 29 janvier au samedi 3 février, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts de Paris…Puis, à son terme, sur le plan sportif, on a assisté à l’amère victoire de l’Irlande, sur les rugbymen français, et les plongeurs de l’extrême dans l’eau glacée de l’Arctique, s’enfoncer… Il nous fallait, donc, quelque chose de glorieux, afin de nous remettre d’aplomb !!! La citation prétendue de Paul Valéry, « l’Homme est-il une divine absence à lui-même ? », prit, alors, son plein sens, servant de sujet de discussion à la spéculation philosophique des visiteurs du Café des Phares@, le dimanche 4 février, au cours d’un Débat que Claudine Enjalbert a bien voulu animer.

Quoique, à bien y voir, l’Homme peut-il prendre congé de Soi ? Peut-il se séparer de sa nature, s’aliéner sa réalité…, épousant les libertés de l’écrivain, les allitérations poétiques, si divine soit l’opération de transformation ou embellissement?

Le fait est que, retirant la langue de leurs poches, les énamourés de Sophie, l’ont tournée dans tous les sens, de façon à embrasser la problématique et à rendre présente son intime essence !

C’est ainsi que l’on a entendu que, ‘selon Bourdieu, l’Homme accède à l’état amoureux, donc, pas absence’…, que, ‘d’après Paul Valéry, ce serait un cimetière marin, ‘une divine surprise’, pour Brassens, ‘chemin de la transcendance’, Gide, ‘Divin’ ou ‘Diva’ ! pour Socrate, plus intéressant, encore : ‘Connais-toi, Toi-même’ !!!…,  ‘l’absence à l’Autre’, aussi, ainsi que ‘Donnez à dieu ce qui est à dieu’… ou ‘la Transcendance’, voire, ‘l’Angoisse est essentielle’, ou ‘l’Omnipotence est Présence totale…’, voire, ‘du religieux!’, ‘l’Homme est absent à lui-même’, paraphrasant Rimbaud !

Quelqu’un fit noter qu’ ‘Absence est Néant, et là, il n’y a pas de limite’…, un autre, que ‘l’Angoisse est essentielle’, que ‘ l’étonnement est une affaire de tous les jours !’, un autre encore, qu’il faut lire ‘l’Ethique’, de Spinoza, une autre conseille ‘de se pencher sur Badiou !!!’, ou opine  que ‘l’Absence’ est, toujours, un étonnement », voire, encore, dans la veine de Ferré, ‘une façon d’aller ailleurs’, l’Homme se projetant toujours dans l’Espoir »…

Woody Allen fut aussi de la partie, au travers de son film ‘Oublions dieu, et ne perdons pas l’occasion de nous taire’.

Arrivée l’heure fatidique qui doit mettre un terme à la cogitation collective, Gilles fit son approche poétique de la perfection liée à la capacité de formuler des jugements, et tout le monde se régala, ensuite, de la générosité de l’Astre Roi !!!

J – Tu sais comment empêcher le chat de monter sur la table ?

- ???

- Tu lui donnes à manger dessous !!!!

Carlos